Toronto s’est imposée ces dernières années comme référence incontournable dans le monde du rap. Depuis Drake, c’est un nombre grandissant d’artistes talentueux qui ont tous en commun le fameux 6 sur leur zip code. Zoom sur les artistes qui représentent cette ville.

Tory Lanez

Si l’on devait établir un TOP 5 des artistes from Toronto, Tory aurait largement sa place. Sa carrière débute en 2010 quand Sean Kingston le découvre et le place en première partie de la tournée de Justin Bieber. Tory ira ensuite de projet en projet. Il écrit, parfois produit, rap, chante, avec et sans autotune. À noter ses mixtapes appelées Chixtape (1, 2 et 3), des projets sur lesquels les instrumentales sont des samples de R&B plus ou moins récents qui influencent sa musique depuis toujours.

Récemment, Tory Lanez a annoncé la sortie prochaine de Chixtape 4. Son premier album I Told You est sorti le 19 aout dernier, dans lequel on retrouve des morceaux forts qui ont connu un succès commercial remarquable, comme par exemple Luv ou Say It.

Jazz Cartier

Jazz Cartier est ce genre d’artiste qui sort de nulle part mais qui fait rapidement parler de lui. Indépendant, son talent et son style unique ont fait de lui un artiste incontournable à Toronto.

Son premier projet Losing Elizabeth est sorti en 2011, mais il rencontrera le succès seulement en 2015 avec la fameuse mixtape Marauding in Paradise, dont le singles Switch est joué régulièrement avant les matchs des Toronto Raptors.

Le dernier projet de Jazz date de février 2016, une mixtape gratuite intitulée Hotel Paranoia. Le ton de ce projet reste cohérent par rapport à l’univers de l’artiste : du rap sombre et puissant qui vaut absolument le détour.

NAV

Nav est un phénomène. Possédant un univers très cohésif qui fonctionne à merveille. Avec a son actif une dizaine de chansons sur son Soundcloud (dont la première a été mise en ligne il y a 1 an) il a réussi a se faire repérer par les plus grands de la scène internationale. Résultat : plusieurs passages sur l’OVO SOUND RADIO, référence incontournable quand il s’agit de Toronto, des collaborations avec Travis Scott, Metro Boomin, et plus récemment Belly, un artiste signé sur le label de The Weeknd.

The Weeknd est d’ailleurs une grande source d’inspiration pour le rappeur. Il en parle dans plusieurs chansons, dont Nothing On Me, dans lequel il raconte sa rencontre avec Abel Tesfaye. Nav a un avenir plus que prometteur, vu la vitesse à laquelle sa musique s’est propagée, il faudra garder un oeil sur ce monstre musical qui devrait faire de plus en plus de bruit dans le futur.

Ramriddlz

Pour faire court, Ramriddlz était un étudiant lambda en graphisme à Toronto qui a autoproduit son clip pour sa seule et unique chanson intitulée Sweeterman.

À première vue, et à la premiere écoute, on pourrait se demander qu’est-ce qui est à l’origine du succès d’un artiste aussi atypique. La réponse tient en 5 lettres : Drake.

Lors du deuxième épisode de la Ovo Sound Radio d’Apple Music, Drake lance sur les ondes un remix de Sweeterman qui fera beaucoup de curieux. Aujourd’hui, l’artiste en est déjà à son deuxième EP et collabore à présent avec des artistes des quatre coins du monde ; l’américain Playboi Carti, le jamaïcain Mavado et plus récemment le rappeur belge Hamza, avec qui il était en concert à la Bellevilloise à Paris en novembre.

Jimmy Prime + SAFE + Smoke Daw + Donnie + Jay Whiss + Puffy L’z = Full Circle

Un collectif de 6 artistes qui se complètent parfaitement, ça faisait longtemps que nous n’avions pas eu ça dans le game. Alors que Jimmy Prime et Donnie chantent avec l’aide d’un vocodeur bien particulier, Smoke Daw, Jay Whiss et Puffy L’z rappent. De son coté, Safe, le dernier membre du groupe, fait preuve d’une grande originalité et place son style tout à fait au milieu du chant et du rap. Et pour se présenter, quoi de mieux qu’un freestyle dans lequel les 6 membres enchaînent punchlines sur punchlines.

Sean Leon

Pour terminer cette liste, le plus underground de tous les artistes : Sean Leon. Il représente tout ce que Toronto a à offrir : un style bien encré dans la ville, mais où tout le monde possède ses particularités et ses influences propres. Il a crée autour de son mouvement, la IXXI, un univers musical très particulier. Il compte 3 projets tous gratuits : le premier date de 2013 et s’appelle 9/11 : The Tragedy, puis 2 projets qui sortis en 2014, Narcissius, The Drowning Edge et King Of the Wild Things.

Rien de mieux pour le découvrir que cette vidéo postée sur la chaîne youtube de la IXXI où Sean, en studio, explique a ses amis pourquoi il trouve que la musique aujourd’hui n’est pas enseignée ni appréciée à sa juste valeur.

Sean Leon sortira son premier album, Life When You’re The Movie, très très très prochainement.