Le rappeur remonte une nouvelle fois sur le ring endiablé des clashs dans un morceau puissant et très, très piquant.

Si ces dernières sorties musicales se montraient plutôt tout public et mélodiques, le Duc rectifie le tir avec son dernier titre « Daniel Sam ». La référence vient du boxeur éponyme qu’a combattu Patrice Quarteron, un autre athlète qui se livre dans un clash par médias interposés avec Booba depuis quelques temps. Le rappeur en profite pour adresser quelques pics finement taillés à Kaaris, un proche de Quarteron. Sur une instrumentale simple et puissante, Booba enchaîne les punchlines entrecoupées d’un refrain très amer, « J’insulte pas les mères sauf celle de Patrice Quarteron la tchouin« . Il jongle ainsi entre autotune bien placé et flow sec plutôt inspiré. Très entreprenant dans ses sphères de businessman, le Duc revient (très fort) aux affaires, dans un son qui, à coup sûr, va faire beaucoup parler.