Les rappeurs qui nourrissent leurs compositions de musique classique sont nombreux. La réciproque s’applique également tant certains orchestres symphoniques ont repris à leur sauce les plus célèbres morceaux hip-hop.

Le classique et le hip-hop sont deux entités stylistiques diamétralement opposées. Si vous êtes attentifs à nos colonnes, vous savez d’ores et déjà que cette idée reçue n’est que foutaise, tant ces deux genres s’avèrent bien plus complémentaires qu’il n’y parait. A la source de ce phénomène, il y a effectivement deux écoles : d’un côté, les rappeurs utilisant des samples de musiques classiques et de l’autre les orchestres symphoniques, qui à leur tour, trouvent dans le hip-hop une richesse musicale hors du commun. Cette influence mutuelle mène bien souvent à des mashups aussi inattendus que fantastiques.

JIMEX, retrace 30 ans d’histoire du hip-hop

Balayer 30 ans de hip-hop en moins de 10 minutes vous semble impossible ? En mars dernier, l’orchestre symphonique de la radio nationale polonaise, mené par Radzimir Debski AKA Jimek l’a fait.  Et quelle prouesse que de jouer un medley réunissant pas moins de 30 morceaux hip-hop, tous plus cultes les uns que les autres. Exit les loops, les basses et autres scratchs bien connus. Comme le public, laissez-vous envahir par la beauté et l’harmonie de tous ces instruments. La force de cette composition originale ? Les transitions parfaitement gérées de titres qui, à priori, n’étaient pas destinés à se rencontrer. 2Pac, Kendrick Lamar, A Tribe Called Quest, Nas, Dr. Dre, le Wu-Tang Clan ou encore Nicki Minaj, ils sont tous là. Arriverez-vous à tous les reconnaître ?

Pour vous aider un peu, la tracklist complète est à retrouver ci-dessous

  • Kendrick Lamar – Swimming Pools
  • M.I.A. – Bad Girls
  • Wiz Khalifa – Black and Yellow
  • 2Pac – Dear Mama
  • Cam’Ron – Hey Ma
  • Barry White – Basketball Jones /feat. Chris Rock
  • Jay-Z – Girls Girls Girls (Tom Brock)
  • Tribe Called Quest – Electric Relaxation
  • Wu-Tang Clan – C.R.E.A.M
  • Mobb Deep – Give Up The Goods
  • Kanye West – Flashing Lights
  • 50 Cent – In Da Club
  • 50 Cent – Outta Control /feat. Mobb Deep
  • Jay-Z – Lost One
  • Jay-Z – Roc Boys
  • Beastie Boys – Sure Shot
  • Nas – Nas is Like
  • Dr. Dre – Still D.R.E.
  • Xzibit – Alcoholic
  • Missy Elliott – Get Your Freak On
  • Dr. Dre – What’s the Difference feat. Eminem
  • M.O.P. – Cold As Ice
  • M.O.P. – Ante Up
  • Pharoahe Monch – Simon Says
  • Beyoncé – Crazy In Love
  • Snoop Dogg – Drop It Like Its Hot feat. Pharell
  • Sisqo – Thong Song
  • Nicky Minaj – Anaconda
  • Wu-Tang Clan – Gravel Pit
  • Baauer – Harlem Shake

Quand l’orchestre symphonique de Détroit sacralise Eminem

Vous l’avez sans doute remarqué, Eminem est le grand absent de cette première performance. Pourtant, tout le monde a son morceau favori dans la discographie de Slim Shady. Si l’on vous posait la question ici et maintenant, il est même plus que probable que la majorité d’entre vous répondent « Lose Yourself« . Ce titre que l’on ne présente plus tant il a marqué à lui seul le monde de la musique. Extrait de la bande originale du film 8 Mile, l’air de cette symphonie rap co-produite par Eminem, Luis Resto, Jeff Bass résonne aujourd’hui dans toutes les têtes. Grâce à ce titre, Eminem sera d’ailleurs le premier MC de l’histoire à remporter un Oscar, celui de la meilleure chanson originale. Bref, nous pourrions pendant des heures, faire les louanges de cette chanson, mais là n’est pas le propos. Le 8 juillet 2012, c’est l’orchestre symphonique de Détroit accompagné de la troupe gospel Selected of God, qui s’est chargé de sublimer cette pépite musicale indétrônable, aux sons des violons, des chœurs et des cuivres. Envoûtant.

Le concert Hip-Hop Symphonique à la Maison de la Radio

Quittons maintenant les Etats-Unis puisque, nos rappeurs français aussi se sont essayés à l’exercice. De la plus belle des manières qui plus est. Sous la direction artistique d’Issam Krimi, pianiste, compositeur, arrangeur et fondateur de The Ice Kream, le 2 juillet dernier, nos confrères du Mouv’, l’Orchestre Philharmonique de Radio France et l’Adami se sont unis pour nous proposer un événement exceptionnel à l‘Auditorium de la Maison de la Radio. Un concert unique où les instruments et les plus grands rappeurs de l’Hexagone se sont répondus en parfaite harmonie. IAM, Bigflo & Oli, Ärsenik, Youssoupha et MC Solaar accompagnés de tous ces virtuoses, nous ont ainsi offerts une soirée de rêve en réorchestrant magnifiquement de grands titres du rap français des années 1990 à 2015. Devant une telle audace, le public ne pouvait qu’être subjugué par ce surprenant mélange de styles. Voilà la preuve ultime que la musique n’a définitivement plus de frontières.

Voilà la preuve ultime que la musique n’a définitivement plus de frontières