Lil Dicky est comédien, mais n’a jamais voulu être rappeur. Cela dit, cela ne l’empêche pas d’exceller en la matière. Il revient aujourd’hui avec le clip complètement dingue de « Pillow Talk », avec en guest star : son cerveau.

Vous ne connaissez pas encore Lil Dicky ? Mais si ! Souvenez-vous, nous l’interviewions il y a quelques mois pour parler entre autres du succès de son premier album Professionnal Rapper. Après s’être fait remarquer avec le clip complètement barré du single éponyme (morceau dans lequel il passait un entretien d’embauche avec Snoop Dogg pour devenir rappeur), il présente aujourd’hui sa nouvelle folie, la vidéo de son titre « Pillow Talking ».

Déjà de base, le titre a de quoi faire marrer. Qui peut se vanter aujourd’hui de se payer un featuring avec son cerveau ? Bon peut-être Kanye West qui lui se payait le luxe d’une collaboration avec God lui-même sur son album Yeezus. Mais passons, là n’est pas le sujet. Dave Burd de son vrai nom a donc réussi le pari de nous offrir l’un des clips les plus drôles de l’année.

Femme qui rit, à moitié dans ton lit

Asseyez-vous, vous en aurez besoin. Dans ce court-métrage de plus de dix minutes, le emcee tout aussi talentueux qu’hilarant nous emmène dans sa chambre. Bien entendu, il n’est pas seul, mais accompagné d’une charmante demoiselle. (Taylor Misiak)  Après une partie de jambes en l’air torride, les deux protagonistes s’adonnent alors à une petite discussion d’oreiller.

C’est là que tout part en vrille. Dites bonjour à tout ce petit monde qui s’incruste dans la chambre : des G.I’s, des dinosaures, des extraterrestres, et même Dieu (qui n’est autre que l’acteur John C. Reilly au passage). Et le cerveau de LD, entièrement modélisé en images de synthèse et qui s’immisce dans la conversation OKLM on en parle ? L’échange n’a tellement ni queue ni tête que la jeune femme finira par faire lit à part, laissant son hôte la joie de dormir par terre évidemment. Attendez ? Ce n’est pas le livreur de pizza qui arrive ?

Bref, autant dans le texte que dans le clip, tout est aussi diablement barré que bien pensé. De quoi sublimer la production enivrante de Charlie Handsome et Digital Ric Flair. Pour l’anecdote, Lil Dicky avait lui-même déclaré par le passé que « Pillow Talking » était sa chanson préférée de son album. Il n’est donc pas étonnant que le clip créé par le studio Giant Propeller et réalisé par Tony Yacenda ait été aussi soigné.