Le 24 août 2016, le rappeur Gaël Faye a publié son premier roman, « Petit Pays ». Zoom sur une oeuvre aussi émouvante que dépaysante.

On sait qu’un livre est bon lorsqu’entre le moment où on lit le premier mot et celui où on lit le dernier, nous nous sentons différents. C’est le cas de l’excellent roman « Petit Pays » du rappeur et compositeur Gaël Faye.

Franco-rwandais, né au Burundi et arrivé en France après avoir fui la guerre lorsqu’il était encore enfant, Gaël Faye s’est tout d’abord fait connaître comme membre du groupe Milk, Coffee and Sugar. On lui découvre une influence jazz et des paroles travaillées, comme vous pouvez vous-même le constater dans l’extrait ci-dessous.

Son premier album sort en 2013 chez Motown France. « Pili Pili sur un croissant au beurre » rassemble 15 morceaux, retraçant les joies, les peines, les pensées du rappeur. Invitation au voyage, à l’échange, à la réflexion, il reçoit un très bon accueil dans la sphère hip hop comme chez les médias généralistes. On y retrouve notamment l’excellent « Fils du Hip Hop », ode au rap et au hip hop.

Finalement, il publie « Petit Pays », qui reçoit de nombreuses éloges et récompenses : prix Goncourt des Lycéens, prix du roman Fnac 2016, il fait même partie des 4 livres concourant pour le prix Goncourt.

Mais venons-en aux faits : pourquoi ce livre est-il si réussi ?

Il raconte l’histoire de Gabriel, enfant vivant au Burundi, qui va voir son quotidien chamboulé par la guerre civile et le génocide au Rwanda. Forcé de constater les changements chez sa famille, ses amis, ses voisins, il devra malgré lui se confronter à la violence et à la haine provoquées par ces événements.

Mais ce livre, c’est aussi des rires, des souvenirs heureux, des descriptions du beau pays qu’est le Burundi.

Emporté dans un tourbillon d’événements, on dévore ces 215 pages sans même s’en rendre compte, que l’on soit mauvais ou bon lecteur.

« Petit Pays », c’est un livre qui fait réfléchir sur la guerre, sur les populations civiles qui en souffrent, sur tout ce à quoi et tous ceux à qui on ne pense pas derrière les chiffres qu’on nous donne tous les jours au JT. Un livre sur une période passée qui nous rappelle désagréablement le présent.

Au final, « Petit Pays », c’est une claque littéraire et humaine, et même si ça fait pleurer, ça fait du bien.

Vous pouvez commander le livre sur Amazon ici, et écouter son album ici.