Barack Obama s’apprête à passer la main à Donald Trump après deux mandats à la présidence des Etats-Unis. Pour lui rendre un dernier hommage, T.I. a pris sa plume et a publié une lettre ouverte dans le New-York Times.

Dans quelques jours, Barack Obama tirera sa révérence et laissera sa place au 45 eme président des Etats-Unis, Donald Trump. Si beaucoup d’artistes ont choisi de boycotter sa cérémonie d’investiture prévue pour le 20 janvier, son prédécesseur a su au contraire, durant ses deux mandats, s’attirer l’estime de nombreux d’entre eux, en particulier les rappeurs. S’il n’était pas présent lors de sa cérémonie d’adieu, T.I., a tenu à rendre un ultime hommage à l’ancien président américain avant son départ. Le rappeur d’Atlanta qui a définitivement entrepris un virage politique dans sa musique, lui a écrit une lettre ouverte qui a été publiée dans le New-York Times. Des remerciements dans lesquels il se dresse en porte parole de toute une communauté.

T.I. Fait ses adieux à Obama

T.I. Fait ses adieux à Obama

Vous êtes humblement entré dans nos mondes depuis les rues du South Side de Chicago et vous avez galvanisé toute une génération. Vous résonnez dans chaque rue de chaque quartier des Etats-Unis. Avant, beaucoup d’entre-nous ne connaissaient pas votre nom. Nous n’avions pas conscience de l’impact que vous auriez sur le monde durant les années, les mois et les jours qui ont suivi [votre élection].

Je dis les choses comme je le pense : je suis rempli de gratitude, d’indignation, de chagrin, de colère, d’humilité et d’estime, à la fois pour ces choses que vous avez mises en lumière, mais aussi pour les nombreuses choses qu’il reste encore à réaliser. Pendant des années, vous avez lutté pour garder cette nation en vie et la faire évoluer.

Pendant des années, bon nombre d’entre nous vous ont manqué car, comme je l’ai déjà dit, nous n’étions pas tous prêts pour le changement que vous vouliez apporter. Mais soyez sûr que nous vous avons entendu. Soyez sûr que nous sommes avec vous et soyez sûr que votre héritage vivra longtemps après votre présidence. Non seulement, vous avez eu un réel impact sur une nation entière, mais vous avez surtout défini une culture, secoué et réveillé toute une génération.

Le rappeur affirme ensuite que les idées d’Obama continueront d’être portées par tous ceux qui choisiront de lutter pour le progrès.

Une génération qui malheureusement craint plus que jamais d’être encore blessée, négligée, maltraitée, oubliée, et de devoir se battre pour ce qui, nous le comprenons aujourd’hui, ne semble finalement pas être un droit aussi fondamental que ça : l’égalité et la dignité humaine.

Bien que beaucoup d’entre nous agissent comme si ceci était quelque chose de nouveau, ceux d’entre nous qui se sont battus, qui ont manifesté et qui ont écrit à ce sujet savent que l’inégalité, la haine et le sectarisme paralysent et mutilent les États-Unis depuis très longtemps. Bien que nous soyons blessés, nous continuerons la lutte.

Nous vous remercions de nous avoir aidé à nous concentrer sur les véritables problèmes qui affligent nos collectivités et qui réduisent la grandeur des États-Unis. Même si, moi aussi, j’admets de façon responsable, avoir certaines attitudes qui stigmatise de façon négative nos communautés Je tiens à vous remercier d’avoir examiné nos lacunes.

Je me souviens quand j’étais plus jeune, j’entendais mon rappeur préféré Tupac Shakur, me dire que nous n’étions pas prêts pour un président noir. J’étais d’accord avec lui, jusqu’à ce que vous apportiez avec vous l’audace de l’espoir qui nous a rappelé que, Oui, nous le pouvons.

Lorsque vous quitterez votre bureau, nous continuerons à vous regarder appliquer votre programme final avec précision, intégrité et raison. C’est ce dont nous nous souviendrons comme étant la signature Obama. Pour chacun d’entre nous que vous avez touché et chargé de choisir entre se battre ou partir, je dis que nous pouvons et devons faire encore plus. Nous ne pouvons pas nous permettre de vivre dans un état de douleur prolongé. Nous devons nous rappeler que nous n’avons pas d’autre choix que d’essuyer nos larmes, de panser nos plaies et de dépasser cet état stérile de choc.

La lettre se termine par un sincère merci à toute la famille Obama pour leur compassion et leurs sacrifices.

Nous serons à jamais reconnaissants envers vous et votre famille, la gracieuse intelligente et compatissante première dame, Mme Obama, ainsi que vos magnifiques filles Sasha et Malia pour leurs sacrifices collectifs pour les États-Unis. Nous continuerons d’être avec vous et aux côtés de ceux qui se battront pour leur pays. Nous continuerons à rester attachés à des causes plus importantes que nous. Nous continuerons à nous rappeler que, Oui, nous pouvons toujours! (Yes, we still can). 

Suite à cette initiative, T.I. a été interviewé par le New-York Times. Retrouvez l’entretien en intégralité en cliquant ici.