Interviewée par Le Parisien, la rappeuse a été invitée à donner son avis sur les textes de Damso, qu’elle avoue apprécier.

Dans un entretien accordé au Parisien, Chilla est revenue sur son univers, les thématiques de ses morceaux et ses combats. Aussi interrogée au sujet du rappeur bruxellois, elle a précisé que, malgré leurs visions diamétralement opposées, elle appréciait ses morceaux. « Il pourrait être un des rappeurs que je dénonce, parfois j’arrive à passer le cap il m’a complètement convaincu malgré ses textes misogynes » précise-t-elle.

>> A lire aussi : Le Règlement de retour avec l’analyse nostalgique de ‘Fenêtre de Rue’ d’Hugo TSR

Du haut de ses rimes mêlant chant et rap, la rappeuse a souvent abordé le thème du sexisme. Un sujet évidemment étroitement lié au milieu dans lequel elle prospère, connu pour son machisme ultra prononcé. Dans son morceau “Si j’étais un homme”, elle évoquait déjà ce message avec une rigueur artistique qui n’a rien à envier aux plus testostéronés des MCs. Si elle se montre optimiste sur la quête de l’égalité entre les hommes et les femmes, l’artiste se demande tout de même  « pourquoi ils respectent leur mère mais pas les autres femmes ? ».

Retrouvez l’interview complète sur Le Parisien mais aussi le dernier morceau de Chilla, “Métro, Boulot, Dodo”.