Les TOP 2HIF

Les cinq meilleures collaborations du duo mélancolique Kanye West & Kid Cudi

Publié

le

Les cinq meilleures collaborations de l'incroyable duo Kanye West & Kid Cudi

La voix si particulière de Kid Cudi n’aura jamais été aussi bien mise en avant que lorsqu’elle fut posée sur un morceau de son mentor Kanye West.

Cette année, le monde du hip-hop attend de pied ferme le retour musical de Kanye West. Entre son prochain album solo possiblement baptisé Turbo Grafx 16, la seconde compilation saisonnière de son label G.O.O.D Music Cruel Winter, et les nombreux projets qu’il doit produire pour les siens, on peut dire sans trop se tromper que Yeezy a du pain sur la planche. Mais dans ce flot de projets à venir, il y en a un autre qui n’en fini pas d’attiser les convoitises : un album commun entre lui et son poulain Kid Cudi, l’un des binômes les plus remarquables du rap US.

Un duo mélancolique qui fait mouche

Quel duo que celui formé par Kanye West et Kid Cudi. Pour sûr que sans son mentor, l’artiste de Cleveland n’aurait certainement pas pu autant s’épanouir artistiquement. Signé chez G.O.O.D Music entre 2008 et 2013, Cudder s’est évidemment inspiré du rappeur de Chicago pour construire son identité et son univers. Partageant ensemble une certaine mélancolie dans leur musique avec une tendance commune à la dépression, on comprend vite pourquoi les deux artistes sont indissociables. Et puisque Scott Mescudi soufflait en ce 30 janvier 2018 sa trente-quatrième bougie, braquons les projecteurs sur leurs collaborations les plus marquantes, en attendant un projet à deux têtes qui a le potentiel de retourner le rap game.

Kanye West et Kid Cudi travaillent-ils sur un mystérieux projet commun au Japon ?

Kanye West et Kid Cudi travaillent-ils sur un projet commun au Japon ?

Kanye West Feat. Kid Cudi & Raekwon – “Gorgeous”

Album : My Beautiful Dark Twisted Fantasy (2010)

Second morceau de My Beautiful Dark Twisted Fantasy, LE meilleur album de Kanye West, “Gorgeous” est sans aucun doute l’une des raisons du succès de son cinquième opus. Ici, Kid Cudi offre un refrain entêtant sur une production somptueuse signée par le trio de géants, Mike Dean, No I.D. & Kanye West lui-même. De son côté Yeezy livre trois couplets sous vocoder et tous surpuissants, qui mettent en lumière la nature laide des injustices raciales qui règnent en Amérique. Ainsi, “Gorgeous” (Magnifique) qualifie de manière ironique et condescendante le pays. Enfin, n’oublions pas non plus Raekwon, le membre du Wu-Tang Clan qui vient fermer le morceau en beauté.

Kanye West Feat. Kid Cudi – “Welcome to Heartbreak”

Album : 808 & Heartbreak (2008)

Sans doute le morceau où les cœur brisés des deux artistes se répondent le mieux. Issu de l’album controversé de Kanye West, 808 & Heartbreak, ce morceau transpire bel et bien la tristesse et la mélancolie, comme tout le disque d’ailleurs. (dû aux drames émotionnels successifs qu’il a connus à cette période comme la perte de sa mère). Musicalement, ce 808 reste à ce jour, l’un des paris musicaux les plus risqués de l’artiste.

Sur “Welcome To Hearbreak”, le duo raconte cette fois les aléas de la célébrité. La face caché d’un l’iceberg qui bien souvent, éloigne les artistes de leur famille et  de leurs amis. Avec Cudder pour assurer le refrain, il s’agit de l’un des premiers élans autotuné et sentimental à mettre au palmarès de Kanye West, qui ne manquera pas d’en inspirer plus d’un. Coucou Drake, coucou Travis $cott.

Kanye West Feat. Kid Cudi – “Father Stretch My Hands Pt. 1”

Album : The Life of Pablo (2016)

Dernière collaboration en date à mettre au profit des deux artistes. Cette fois, pas de mélancolie, mais bien une ode à l’amour des deux artistes joliment orchestrée par Metro Boomin, Kanye West et Rick Rubin. En effet, nos deux compères chantent cette fois, leur amour respectif pour leur dulcinée, en dépit des disputes qui surviennent. Comme le chante si bien Kid Cudi encore au refrain, le seule chose qui compte, c’est de se réveiller le matin auprès de la femme qu’on aime, avec tout un flot de références religieuses.

Kid Cudi Feat. Kanye West – “Erase Me”

Album : Man on the Moon II: The Legend of Mr. Rager (2010)

Comment parler de Kid Cudi sans évoquer ses albums désormais classiques Man on The Moon ? “Erase Me”, c’est la seul collaboration entre les deux artistes à figurer sur le projet. Un titre résolument plus rock qui vient rompre avec les sonorités plus sombres à laquelle nous a habitué le rappeur de Cleveland. Nouvellement célèbre, il chante non sans une certaine insolence, l’impact de sa renommée sur sa relation avec les femmes. L’artiste a beau être un “cauchemar” pour la gente féminine, celle-ci ne peut se débarrasser de lui puisqu’il est désormais partout, à la télévision, en couverture des magazines, partout. Kanye quant à lui assure un couplet d’un rap maîtrisé plus rapide que le ton posé de son hôte. En témoigne ce titre, les deux artistes sont d’une complémentarité déconcertante.

Kid Cudi Feat. Kanye West & Comon – “Make Her Say”

Album : Man on the Moon: The End of Day (2009)

C’est avec ce premier duo paru sur Man on The Moon premier du nom que Yeezy et Cudi ont montré tout le potentiel de leur alliance. “Make Her Say”, c’est aussi la première production de Kanye qu’il partage avec son nouveau poulain et son compatriote Common. Un titre quiutilise un sample aisément reconnaissable du célèbre “Poker Face” de Lady Gaga. L’inspiration est telle que le morceau devait à l’origine s’appeler  “I Poke Her Face”. Seulement voilà, les haut-responsables du labels ont posé leur veto, car il trouvait le titre incandescent dû à une connotation sexuelle implicite. Ah oui, faut-il préciser que ce titre fait ouvertement l’éloge de la fellation ?  Voilà une première collaboration délicieuse qui a ouvert la voie à de nombreuses autres, toujours plus réussies.

Bonus : T.I. Feat. Kanye West & Kid Cudi – “Welcome To The World”

Album : No Mercy (2010)

Y-avait-il encore besoin de prouver que Kid Cudi, comme pour Nate Dogg sur de la G-Funk, était le roi des refrains. Au cas où vous en douteriez encore, savourez ce morceau issu de l’album de T.I., No Mercy sorti en 2010. Pendant que le King d’Atlanta joue la carte du flow bégayant, Yeezy opte pour un flow énervé et agressif qui souligne la froideur d’un monde matérialiste et superficiel. Mais la palme revient clairement à Kid Cudi qui sublime le morceau de sa voix rauque et profonde un livrant l’un de ses meilleurs refrains ever. Son “move on” si glaçant prononcé en conclusion résonne encore huit ans plus tard dans nos oreilles.

Après la pluie vient le beau temps…

C’est quand elles nous sont enlevées que l’on se rend compte de la juste valeur des choses. En ce qui concerne Mr. West et Scott Mescudi, c’est bel et bien ce qu’il a failli se passer. En effet, à l’image du duo The Throne, Kanye et son poulain ont connu un beef sur Twitter en septembre 2016. Un différend qui aurait pu définitivement les séparer.

Fort heureusement, les deux hommes se rendant compte de leur erreur ont fini par se réconcilier lors du tristement célèbre show de Yeezy à Sacramento, où le rappeur avait interrompu son concert après seulement quelques morceaux, quelques jours avant d’être interné en hôpital psychiatrique. Mais le passé, c’est le passé, et selon les dernières rumeurs, les amis de longues dates sont de nouveau copains comme cochons et travailleraient bel et bien sur un album commun enregistré au Japon. A l’heure où justement les projets en duo prolifèrent dans le rap game américain, on vous assure que Kanye et Cudi auraient de quoi apporter une belle pierre à l’édifice.