Hip-Hop infos France vous a compilé les phrases les plus marquantes du dernier Freestyle d’Eminem.

Comme vous le savez sans doute, Eminem a dévoilé hier un Freestyle inédit comme mise en bouche d’un nouvel album. Dans “Campaign Speech”, le Slim Shady n’a épargné personne et a mentionné 25 noms en un peu plus de 7 minutes. Rien que ça. Si vous n’avez toujours pas écouté ce nouvel extrait, c’est par ici que ça se passe.

C’est ainsi que Donald Trump, George Zimmerman ou encore Daniel Pantaleo en ont pris pour leur grade. Eminem a toujours été réputé pour avoir une plume tranchante qui amène souvent à la controverse. Preuve une nouvelle fois avec les dix phrases les plus piquantes de Marshall Mathers dans “Campaign Speech”.

Sur Daniel Pantaleo, policier qui a tué Eric Garner par étranglement

“I’m givin’ Daniel Pantaleo a refresher course on excessive force and pressure points”

“Je donne à Daniel Pantaleo un cours sur l’usage excessif de la force excessive et sur les points de pression”

Sur George Zimmerman, le gardien de quartier qui a tué Trayvon Martin

“Dressin’ George Zimmerman in a fluorescent orange/Dress and four inch heels to address the court/With a bullseye on his back/His whole chest and torso/Are left on the doorsteps of Trayvon’s dad as a present for him.”

“J’habille George Zimmerman d’un gilet orange fluo et des talons de dix centimètres pour l’adresser au tribunal, avec une cible de fléchette dans le dos, puis son corps sera laissé sur le palier du père de Trayvon en guise de cadeau”

Sur les violences policières

At a traffic stop gettin’ harassed, sign an autograph/For this asshole cop’s daughter, laugh ’cause I called her a brat on it/He spat on it and brought it back lookin’ half in shock/Had a heart attack and dropped dead/Started fallin’ back with it and got slapped with a Colin Kaepernick practice sock.”

“A un stop sur la route je me fais harceler, je signe un autographe pour cette conne de fille de flic, je rigole parce que dessus, je l’ai traité de môme, le père a craché sur le papier et me l’a ramené à moitié choqué, il a fait une crise cardiaque et est mort, je lui suis tombé dessus et l’ai frappé avec les chaussettes de Colin Kaepernick” (Colin Kaepernick a fait polémique il y a quelques temps pour avoir porté des chaussettes anti-police durant un entraînement de Football)

Sur les critiques

“You got it twisted/All ’cause I offered this bitch a doggie biscuit you call me misogynistic/Bitch get to massagin’ this dick/Like spas in this bitch.”

“Mais ne vous méprenez pas, tout ça parce que je donne des biscuits pour chien à cette salope vous m’insultez de misogyne, salope viens masser cette bite comme si on était dans un spa”

“And why I had to come back on these faggots who diss me/More of a spectacular mystery than a fucking Agatha Christie crime novel.”

“Et pourquoi je dois toujours revenir sur ces PD qui me clashent, c’est plus mystérieux qu’un roman policier de Agatha Christie”

Sur Robin Thicke

“Robin Thicke with a throbbin’ dick on some suave and slick shit/But I shout derogatives at bitches like fuckin’ missile launches.”

“Robin Thicke avec une bite vibrante sur de la merde luisante et moelleuse, mais je crie sur des salopes comme un lancement de missiles”

Sur les femmes

“Use intercourse to settle scores with women who have been vendettas towards men.”

“J’utilise des rapports sexuels pour régler des comptes avec les femmes qui se vengent des hommes”

Sur ses actions si il était président

“If I was president, Gettin’ off is the first order of business/Once I get in office
Second thing that’ll make me happy’s walkin’ up to Uncle Sam/Naked, laughin’, dick cupped in hand/Screamin’, “Fuck safe sex!”/Throw a latex and an AIDS test at him/Tell Congress I run this land and I Want the rubbet banned”

“Si j’étais président, jouir dans le bureau serait mon premier ordre (référence à Bill Cliton qui a reçu une fellation dans le bureau en 1998)
La seconde chose qui me rendrait heureux serait de marcher vers l’oncle Sam totalement nu, rigolant avec ma bite dans la main, criant ‘Fuck les rapports protégés!’, je lui jetterais une capote et un test HIV, et dirais au congrès que je dirige le pays et que je veux bannir les préservatifs”.

Sur les supporters de Trump

“Run the faucet, I’m about to dunk a bunch of Trump supporters underwater.”

“Allume le robinet, je suis sur le point de noyer des supporters de Trump”

Sur Donald Trump

“Consider me a dangerous man but you should be afraid of this dang candidate/You say Trump don’t kiss ass like a puppet/’Cause he runs his campaign with his own cash for the fundin’/And that’s what you wanted/A fuckin’ loose cannon who’s blunt with his hand on the button/Who doesn’t have to answer to no one.”

“Considère que je suis un homme dangereux, mais tu devrais avoir peur de cet idiot de candidat, tu dis qu’il ne lèche pas de cul comme un pantin car il fait campagne avec son propre argent, et c’est ce que tu voulais, un putain de mec incontrôlable ayant sa main sur le bouton (nucléaire), qui ne rend de compte à personne”