Vous qui vous demandez encore à quoi aurait pu ressembler Relapse 2 d’Eminem. Cet album disparu, mais longtemps attendu, nous avons tenté de le reconstituer pour vous.

Mais avant ça, un peu d’Histoire : il y a huit ans jour pour jour, le monde entier retenait son souffle. C’est le jour où, Eminem marqua son retour après quatre ans d’absence. Une retraite temporaire qui rimera avec descente aux enfers. Flashback : En 2005, le rappeur de Detroit est au bout du rouleau et n’arrive plus à gérer son succès. Annulation de sa tournée européenne, un second divorce avec Kimberley Scott, mais surtout, la mort tragique de son meilleur ami et complice musicale, Deshaun Dupree Holton aka Proof. Dévasté, cette succession d’événements va le plonger dans une profonde dépression, appuyé par une rechute dans l’addiction aux médicaments. Drogué jusqu’à l’os et de plus en plus refermé sur lui-même, on le dit fini, sa carrière terminée.

Relapse : Eminem revient, mais ne convint pas

C’était sans compter sur la combativité de Marshall Mathers. Une force de caractère hors du commun qui finalement, aura raison de sa longue période de flou artistique. C’est donc le 18 mai 2009 (le 19 aux USA), que Slim Shady fera son comeback avec Relapse, un album sombre qui relate la fin de son processus de désintoxication. À sa sortie, son sixième album studio recevra pourtant, des critiques mitigées, et ce malgré quelques morceaux encensés tels que “3AM”, “Undergroud”, “Beautiful”, “Stay Wide Awake” ou “Deja Vu”. La présence de Dr. Dre aux manettes et l’aura artistique de son poulain n’auront donc pas suffi à faire l’unanimité. L’album est effectivement moins accessible musicalement que ses précédents projets. De plus, l’accent utilisé par le rappeur tout le long des 20 morceaux de Relapse sonnera comme faux chez beaucoup de fans de hip-hop. Au point qu’Eminem reniera lui-même son album, dans le single “Not Afraid” l’année suivante.

Cover de Relapse

Fait surprenant par ailleurs, le public a, ces dernières années, revu son jugement. Alors que Recovery, un disque loué à sa sortie, est aujourd’hui sévèrement décrié par la sphère rap, son prédécesseur quant à lui a vu son blason redoré au fil du temps. Au point qu’il est encore pour beaucoup considéré comme un chef d’oeuvre sous-estimé.

De Relapse 2 à Recovery, la renaissance du phénix

Malgré tout, Eminem a déjà prévu la suite numérique de son album. Relapse 2. Un second album annoncé pour seulement six mois plus tard. Mais en décembre, toujours rien, enfin presque. Il sortira Relapse : Refill, une sorte de version deluxe de son album précédent, offrant sept titres supplémentaires. Mais alors que la sortie de Relapse 2 est imminente, son auteur crée une onde de choc en annonçant que le disque a été définitivement jeté aux oubliettes. En effet, depuis quelques mois déjà, Eminem travaille dans le plus grand secret sur un nouveau projet pour le remplacer. Recovery sera, contre toute attente, un album bien plus ouvert musicalement, mais qui surtout, marquera un tournant dans sa carrière légendaire.

Recovery et ses deux pochettes différentes

Koolo, la bête noire de Shady Records

Eminem a été très clair : il a balancé les centaines de morceaux pouvant potentiellement figurer sur Relapse 2 à la poubelle. Impossible donc d’en retrouver la moindre trace… Enfin presque. Vous souvenez-vous de Koolo, ce hacker de 30 ans à l’époque, devenu célèbre pour ses fuites régulières de morceaux cachés et inédits ?

Pour sûr qu’Eminem et Shady Records furent les premiers à en faire les frais. En ultime pied de nez au rappeur, le pseudo Twitter du propriétaire du forum Studio Leak était même à l’époque @NotAfraid2Leak. Une référence évidente au single de Recovery qui venait tout juste d’être dévoilé.

L’avatar de Koolo sur son forum Studio Leak

Sauf que c’est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. En l’occurrence, s’il y en a qui ne boudaient pas leur joie, ce sont les fans. Au total, c’est plus d’une dizaine de morceaux inédits d’Eminem que le pirate réussira à diffuser sur la toile, en dépit de l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa tête. Parmi ses leaks, on peut citer “Living Proof” & “Echo” de Bad Meets Evil, qui par raison de circonstances finiront remastérisées sur l’EP Hell: The Sequel, sorti en 2011. Finalement, c’est l’année suivante que les menaces de poursuites judiciaires faites par les cadres de Shady Records, auront raison une bonne fois pour toute de son activité illégale. Koolo dirige aujourd’hui son propre site web, mais semble définitivement avoir tourné la page des leaks.

Et si Relapse 2 existait vraiment ?

Voyez-vous désormais où nous voulons en venir ? Pour le huitième anniversaire de Relapse, nous avons rassemblé dans une mixtape non-officielle, l’intégralité des pistes balancées sur la toile par Koolo. Des titres qui, pour la plupart sont tombés dans l’oubli, faute de sortie en qualité CD. Mais ne boudons pas notre plaisir pour autant et savourons tous ensemble, une bonne dose de nostalgie.

À cette compilation de leaks faite par nos soins, nous avons également ajouté l’intégralité des morceaux promotionnels de RelapseRecovery, mais aussi quelques remix plutôt bien ficelés. Enjoy and please welcome Slim Shaaaaaady !

Cover signée par le blog DrDre-Detox