Le 8 novembre 2002 sortait sur grand écran 8 Mile, film semi-autobiographique sur la vie d’Eminem. Pour accompagner ce biopic musical devenu culte, une Soundtrack 5 étoiles a été concoctée, puis dévoilée il y a 14 ans jour pour jour. Retour.

Un bon film, ce n’est pas que des scènes bien huilées les unes aux autres. C’est aussi tout ce qui se passe autour, aussi bien son contexte, que sa bande originale. 8 Mile répond définitivement à ces critères. Si le film a marqué et a montré un visage plus personnel de Marshall Mathers, il a façonné sa légende grâce à Music from and Inspired by the Motion Picture 8 Mile, une Soundtrack -très- prestigieuse qui n’est pas toujours considérée à sa juste valeur.

Remettons les choses dans leur contexte. En 2000, Eminem atteint le sommet de l’industrie musicale et du Rap en dévoilant The Marshall Mathers LPLe public et les critiques crient au génie. Cet opus est aujourd’hui considéré à juste titre comme l’une des bibles du hip-hop. Le rappeur pensait alors ne pas pouvoir faire mieux. Il se surprendra lui-même en sortant The Eminem Show, un troisième album majeur qui démontrera une nouvelle fois tout le talent du MC tant le succès critique et commercial sera au rendez-vous. Le Slim Shady se lancera alors un autre défi, celui de percer au cinéma. Vous savez tous qu’il réussira la transition avec brio, prouvant à la fois qu’il est sommet de sa carrière.

Evidemment, quand on est top des charts, tous les yeux sont rivés sur vous. Eminem en a conscience. En plus de travailler sur The Eminem Show, l’artiste conçoit une Soundtrack pour coller parfaitement à l’univers d’8 Mile. Souvent, les bandes originales ne sont rien d’autre qu’un assemblage de chansons déjà existantes. Au final, peu de Bandes Originales marquent leur temps. Chose encore plus frappante dans le Hip-Hop, encore jeune culture. On peut citer les BO de Juice, Friday, Menace II Society ou encore Boyz n The Hood. Cependant, à l’image de ces Soundtrack, l’impact des BO comportant des morceaux Rap connaissent un succès populaire relativement discret. Eminem a réussi à briser cette barrière.

L’album

Le projet débute sur le classic et indémodable “Lose Yourself”, l’une des plus grandes chansons de tous les temps, tous genres confondus. Grâce à ce titre, Eminem sera le premier rappeur de l’histoire à remporter un Oscar, celui de la chanson la plus originale pour un film. (Three Six Mafia et Common ont également remporté la précieuse statuette, respectivement en 2006 et 2015). En 14 ans, ce fût la première fois que le gagnant n’était pas présent pour interpréter son titre à la cérémonie. Selon la légende, Marshall aurait préféré rester chez lui ne pensant pas gagner, et en aurait profité pour regarder les dessins animés avec sa fille.

En France, “Lose Yourself” est le 53 ème single le plus vendu de tous les temps selon des données datant de 2014. Outre Atlantique, le morceau est resté 13 semaines numéro 1. Un record. Eminem aura deux autres solos, la chanson éponyme “8 Mile”, et “Rabbit Run”. Sur ces deux extraits, le rappeur démontre une qualité de Storytelling impressionnante en plus d’une technique parfaite. A noter que c’est sur le tournage entre deux scènes qu’Em se posait pour écrire ses textes, puis enregistrait dans une caravane équipée d’un studio.

À sa sortie le 29 octobre, la Soundtrack de 8 Mile s’écoule à 702 000 exemplaires en première semaine, puis 507 000 en deuxième. Elle termine à la cinquième place des albums les plus vendus de l’année 2002, avec un total de 3,4 millions de ventes. Et ce, en seulement deux mois d’exploitation. Des chiffres hallucinants pour une bande son. Mais si ces nombres sont impressionnants, ce n’est rien face au invités présents sur le skeud.

Casting

Le projet se divise en deux parties majeures. La première moitié met en avant la Team Shady de l’époque alors en pleine heure de gloire. Ainsi, Eminem, Obie Trice, 50 Cent et D12 monopolisent les six premiers morceaux. Ces six chansons sont très réussies et représentent bien le potentiel énorme que les anciens acolytes de Shady étaient capables de réaliser.

S’en suit un tapis rouge de star : Jay Z sur “8 Miles and Runnin'”, Xzibit sur “Spit and Shine”, Nas sur “U Wanna Be Me”, Rakim sur “R.A.K.I.M.”, et Gang Starr sur “Battle”. Eminem aurait-il réuni les plus grandes stars du Rap sur un seul et même disque ? Oui. En plus d’avoir réalisé cela, le rappeur de Détroit n’a pas oublié ses amis de l’ombre. En plus de la chanteuse Macy Gray sur le très bon “Time Of My Life”, Slim a invité Young Zee avec qui il a débuté dans le rap, mais également et plus surprenant Boomkat, le groupe presque local de Taryn Manning, l’actrice qui joue l’ex petite amie de B-Rabbit dans le film. Un coup de pouce impensable pour Taryn.

En quelques mots, avec cette BO, Eminem a assemblé authenticité, tout en alliant un succès commercial non négligeable, en n’hésitant pas à ajouter ses potes. De plus, qui peut se vanter d’avoir réuni Jay Z et Nas sur un même album alors que les deux légendes étaient au cœur du plus gros beef de l’histoire du rap… Prouesse vous avez dit ? Preuve qu’il est désormais le patron, et que tout le monde veut travailler avec lui.

De plus, un second album More Music From 8 Mile suit juste après, il comporte les chansons qui apparaissent dans le film : Tupac, The Notorious B.I.G., Mobb Deep, Outkast ou encore le Wu-Tang Clan sont ainsi compilés sur le projet.

C’est pour toutes ces raisons que l’ont peut dire sans trop se tromper qu’avec Music from and Inspired by the Motion Picture 8 Mile, Eminem a tout réussi. Succès commercial de par ses ventes colossales, les critiques positives des médias mais aussi et surtout des acteurs du milieu du Hip-Hop qui encenseront Eminem pour avoir inclus de la musique typique. Plus qu’une bande originale ou une compilation, ce projet peut être considéré comme un album à part entière dans la discographie de l’enfant de Détroit, qui après The Slim Shady LP, The Marshall Mathers LP et The Eminem Show, réussit un nouveau coup de maître en mettant du Hip-Hop authentique au sommet des charts. 14 ans que ce disque tourne, et ce n’est pas prêt de s’arrêter.