À l’occasion du battle Opsession 2017, Hip-Hop infos France a pu interviewer une série de danseurs. Aujourd’hui, on vous dévoile notre deuxième portrait : Arabiq Flavour, finalistes du 3 vs 3 international.

Ils représentent très souvent le bboying français et sont devenus une vrai référence. Au battle OPsession 2017, ils se sont démarqués en étant présents pas une fois, mais bien deux, grâce à la qualification d’un second trio lors du battle de présélections qui avait lieu l’après-midi, venant ainsi soutenir le premier trio, qualifié d’office. On a pu parler à ce dernier, constitué de Bboy Nasso, Bboy Fever et Bboy Nabil, qui sont arrivés jusqu’en finale de la catégorie 3 vs 3. Zoom sur l’immanquable crew, Arabiq Flavour.

Salut Nabil, Nasso et Fever, merci de nous accorder cette interview ! Tout d’abord, on va commencer par une petite interview “Salade, tomate, oignon”… Je vous donne trois ingrédients qui participent à l’identité d’un danseur, et vous me dîtes lequel vous caractérise le plus ! Premièrement : Puma Suede, Running ou Converse ? 

Nabil : Converse !

Nasso : Running !

Fever : Mhh… Converse !

Breakbeat, rap ou experimental ?

Nasso & Nabil : Rap !

Fever : Breakbeat !

Casquette, bonnet ou bob ?

Nasso : Casquette !

Fever : Bob !

Nabil : Alors là, rien du tout ! Moi je mets rien sur ma tête !

Béton, lino ou parquet ?

Nasso : Sans hésitation, parquet !

Fever & Nabil : Pareil !

1 vs 1, 2 vs 2 ou Crew vs Crew ?

Nasso : Pour le coup aujourd’hui, Crew vs Crew !

Nabil : Ouais, la vibe du Crew vs Crew c’est dingue !

Nasso : Ouais c’est magique !

Scène américaine, scène française ou scène japonaise ?

Nabil : Japonaise pour moi !

Nasso : Pour le coup, ce sera salade et oignon pour moi : scène américaine et scène japonaise !

Fever : Moi, bah… Je sais pas, je répondrai pas !

Eau, Redbull ou alcool ?

Nasso, Nabil & Fever : Eau, sans hésitation !

Battle, cypher ou scène ?

(NdT : les cyphers sont des cercles dans lesquels chaque danseur s’exprime librement, sans esprit de compétition – sauf exception)

Nabil : Cypher !

Fever : Scène !

Nasso : Battle !

Ça y est, il y a de la division au sein du crew ! La suite : Adidas, Nike ou Puma ?

Nabil : Puma, c’est mon sponsor !

Fever : REEBOK ! *met ses chaussures sur la table* Elles sont là ! Je redis bien Reebok !

Nasso : Nike !

Sandwich, banane ou paquet de chips ?

Nabil, Fever & Nasso : Banane !

Fever : Sauf si c’est un sandwich thon-harissa !

Nabil : Et moi c’est sans gluten, et aussi j’aime pas l’huile de colza !

D’accord, je transmettrai aux organisateurs de battles qui veulent vous inviter ! Et finalement : salade, tomate ou oignon ?

Nabil : Tomate !

Fever : Oignon !

Nasso : Oignon, et bien frit s’il-te-plaît !

Super, fin de cette interview “Salade, tomate, oignon”, maintenant on connaît votre recette ! On va passer à des questions sur les battles, et celui-ci en particulier. J’aimerais savoir quel est votre rituel avant un battle.

Nabil : Euh… L’officiel ou l’officieux ? *rire*

Les deux bien sûr !

Nabil : Je fais un passage aux toilettes !

Fever : Moi, il faut que je fasse un pont ! Et si le pont passe, que j’arrive à bien tenir la position, tout passera !

Nasso : Echauffement classique, puis répétitions des MOUV’, et j’insiste sur le mot “mouv'”, et pas passages, c’est très différent ! Et puis après, c’est parti !

Pour le battle OPsession, est-ce qu’il y a un duo en particulier que vous voudriez affronter ?

Nabil : L’année dernière on avait cette idée là, mais cette année non pas du tout, tout va être super intéressant.

Nasso : L’année dernière, on est tombés direct contre ceux qu’on voulait affronter, qui étaient d’ailleurs les favoris, le crew russe OBC. Ensuite, on est tombés sur Florriorz, qui est aussi une équipe qui était favorite, et cette fois on a perdu, mais c’était un bon battle.

C’est quoi votre meilleur souvenir de battle ?

Nasso : On va pas parler du meilleur, parce qu’on en a eu énormément des supers bons souvenirs, mais le plus récent en tout cas, c’était il y a trois semaines en Espagne. D’abord, on s’est rejoint à Bordeaux pour une période de résidence, pour justement préparer le battle OPsession, et pendant ces deux semaines il y avait quelque chose en Espagne, et ça a été THE périple pour y aller !

Fever : En fait c’est pas que le battle là, c’est aussi tout ce qu’il y avait autour : la préparation, le voyage, l’arrivée, le battle, la fin du battle, le retour…

Nabil : Tout le périple quoi !

Et qu’est-ce que c’est votre inspiration dans la danse ? (au sens large : un danseur, un chanteur, un lieu…)

Nasso : On va revenir à ton interview “Salade, tomate, oignon”, personnellement, il y a pas un danseur en particulier qui m’inspire, mais ceux que j’aime en général viennent des Etats-Unis et du Japon !

Nabil : Moi, c’est un peu de tout ! Y’a pas longtemps, je me suis mis à lire, je regarde un peu tout ce qui se fait de nouveau… C’est des choses qui ont rien à voir, mais ça m’ouvre l’esprit pour des combis, même pour ma vision de la danse. Les mangas, les jeux vidéos, même si je suis pas un grand joueur, mais rien que voir la structure, ça me ramène des idées.

Fever : Personnellement, ce qui m’inspire, c’est tous ceux qui m’ont entouré et qui m’entourent encore aujourd’hui… En fait, tout ce qui se trouve autour de moi ! Depuis que j’ai commencé jusqu’à aujourd’hui, tout ce qui m’entoure ça m’inspire, que ce soit dans la danse ou même au niveau humain. J’essaie de piocher dans ce que je vois, même quand je suis en soirée, je vois des gens qui réagissent, marche, dansent d’une certaine manière et ça me permet de réfléchir.

J’ai encore entendu ce débat hier pendant le battle debout, alors je vous pose la question : pour vous, le plus important, c’est la technique ou le flow ?

Nabil : L’un ne va pas sans l’autre, clairement.

Nasso : Le plus important, c’est le flow avec la technique.

Fever : Moi je dirais plus que ce qui est le plus important c’est ce qu’on veut soi-même, avant de réfléchir à tout ce que disent les gens. Il faut faire ce qu’on veut faire avant tout, et pour le reste on verra !

Nabil : Il y a des gens qui aiment faire que de la technique, d’autres qui aiment faire que du flow, et à la base, je vois même pas pourquoi il y a un débat sur ça parce qu’au final, c’est les goûts de chacun !

Nasso : Les deux font partie de la danse, donc on n’a pas à les dissocier. Après, c’est aux gens de juger si l’autre est meilleur en flow ou en technique.

Fever : Mais c’est clair c’est que ce que Nabil a dit au début, “L’un ne va pas sans l’autre”, c’est complètement vrai et c’est par là qu’il faut commencer.

Et du coup, quand vous jugez un battle, comment vous faîtes pour différencier un Bboy qui est que technique ou un Bboy qui est seulement flow ?

Nabil : En fait, ça dépend vachement des danseurs. Si le danseur est vachement technique et que toi, au travers de ton oeil de Bboy ou Bgirl, tu vois qu’il ramène quand même une espèce de flow, alors que celui qui fait que du flow a vraiment aucune technique, moi je vais favoriser celui qui fait de la technique, même si personnellement c’est pas mon kiffe premier.

Vous pouvez suivre Arabiq Flavour sur leur page Facebook. Découvrez prochainement l’interview de Bboy Willy, et en attendant, vous pouvez (re)découvrir celle de Kami & Bee D !