Josman, 23 ans, incarne indéniablement le nouveau visage du rap français. Fort de ses deux premiers projets, Échecs Positifs sorti en 2015 puis Matrix sorti l’année suivante, le rappeur a dévoilé 000$ le 9 juin dernier. Rencontre.

Il existe très peu dinterview de toi sur internet et sur YouTube. Est-ce ta décision de prendre certaines distances avec la promotion « classique » ?

Ouais, là je le fais parce que j’ai sorti un projet, mais sinon, ça ne me dit rien, je préfère laisser parler la musique. Elle parle beaucoup plus que moi.

À quel moment tas réalisé que tallais vivre de la musique, que ça allait devenir plus quune passion ?

 Je n’ai jamais réellement réalisé que j’allais vivre de la musique, en plus je vis toujours pas de la musique, donc voilà pour l’instant on travaille… On vit à moitié de la musique pour l’instant, mais ça peut s’arrêter à tout moment comme ça peut venir pleinement à tout moment…

On t’a découvert sur YouTube, avec ta vidéo End of the Week. Un concours comme ça cest tellement technique, tellement complet Comment on sy prépare?

Moi je ne me suis jamais vraiment préparé pour les trucs comme ça ! Surtout que « End of the Week » c’est de l’improvisation donc il n’y a pas réellement de préparation. Une fois que tu décides d’y aller t’es prêt, si tu n’es pas prêt tu n’y vas pas. Et je pense que ça m’a apporté de la maîtrise, et de la spontanéité.

Tu écoutes quoi en ce moment ? D’ailleurs tu as toujours écouté du rap ?

En ce moment j’écoute 21 Savage. J’aime bien son dernier projet ! Et non j’écoute de tout, en fonction des sorties. Là j’écoute 21, parce que ça vient de sortir, mais si demain y’a un truc pop qui sort je vais l’écouter. Je vais écouter Mura Masa aussi bientôt… Je n’ai pas de goûts spécifiques !

Parlons de ta musique maintenant. Sur ton premier projet Echecs positifs tu t’es entouré de différents producteurs, et de trois invités. À partir de ton deuxième projet Matrix, tu as réduit ton équipe pour bosser seulement avec Eazy-Dew. Quest-ce qui ta poussé à faire ce choix ?

C’est toujours compliqué quand tu travailles avec des gens, faut se mettre d’accord avec eux sur pleins de trucs. Moi j’aime bien juste faire la musique comme je l’entends, et pour l’instant Eazy c’est celui avec qui je m’entends le mieux. À partir de là, soit je bosse tout seul soit je bosse avec quelqu’un qui va me comprendre, donc avec Eazy.

Vous vous êtes rencontré à l’école cest ça ?

Ouais c’est ça ! On s’est rencontré à l’école, on a fait des soirées, on a fait des petits voyages, ça nous a rapproché, et après on s’est mis à faire du son.

Dans tes textes, les thèmes de largent et de la drogue sont hyper présents mais tu les traites avec une vision totalement différente de ce qui se fait dans le rap. Tu ressens cette différence entre toi et tes compères du rap jeu ?

Je n’arrive pas à m’en rendre compte mais on m’a déjà dit que, même si je parlais du même sujet que tout le monde j’allais toujours le dire d’une façon différente, d’une façon qui m’était propre ! Mais je n’arrive pas à m’en rendre compte parce que j’écris ce qui me passe par la tête et ça sort de mon cerveau comme ça.

ro dollar, pourquoi dollar et pas une autre devise ?

Parce que c’était la devise du moment, et c’est bien. C’est en même temps la pénurie et l’abondance. 0 pour le rien, et les trois 0 pour beaucoup de zéros sur le chèque. Ça signifie : partir de rien pour tout avoir. Tu le prends comme tu veux mais c’est un peu une métaphore du manque et du trop.

Le dernier clip qui est sorti cest “High Life”, cest quoi la « High-life » pour Josman ?  

À l’origine, ça vient de « High » de fons-dé tu vois, mais à côté de ça il y a pleins de trucs. Les voyages, dans l’avion, t’es high, t’es haut, c’est… un peu mon univers en entier, c’est la belle vie ! Comme on peut l’entendre nous et comme on peut l’envier. Pas la belle vie de rêve, mais la belle vie avec ce qu’on a, avec le peu qu’on a, bien vivre comme ça c’est mon mode de vie.

Est-ce que tu te réécoutes beaucoup ? Ça fait un mois que le projet est sorti, est-ce que lorsque tu es tout seul, ou avec tes gars, tu écoutes tes morceaux ?

Non, je me réécoute beaucoup avant que ça sorte, après que ça soit sorti non, je ne m’écoute pas trop.

Tes plutôt lucide ou pessimiste ?

Pessimiste je crois pas, dans la vie je suis quelqu’un de très positif.

Pourtant un son comme « Merde » qui commence par « Fuck ces putes, fuck ce monde, fuck ce Game »

Ce n’est pas du pessimisme, au final ce sont des constats, j’attends plus forcément de changement tu vois.

Donc cest de la lucidité ?

Ouais, je ne suis pas pessimiste dans le sens où, que ça change ou que ça ne change pas c’est comme ça, et moi je ferais avec, je serais dans ma “High Life” quoi. 

Parlons de l’interlude « Ok », cest probablement le son le plus joyeux du projet, et cest aussi le son le plus court de lalbum, tu savais que ça allait être un interlude quand tu las enregistré au studio ?

Ouais, parce qu’il était court, ça me faisait golri, je voulais pas le jeter donc je me suis dit « oh je vais le mettre comme ça et puis c’est tout ». Je l’ai enregistré en une fois d’ailleurs. 

« Fucked Up Partie 2 », est l’un de nos morceaux préférés, tu l’as enregistré plusieurs mois avant la sortie du projet.

Ouais je l’avais jouais en concert juste avant de le sortir. À ce moment là j’avais quasiment fini le projet… C’est juste au moment où ça devait sortir j’ai changé d’avis et j’ai rajouté des sons.

5 mois avant tu avais déjà bouclé ça ?

Je l’ai bouclé avant “La Cage”, c’est juste qu’après j’ai changé d’avis j’ai retiré des morceaux et je les ai remplacé. J’ai changé d’avis quelques jours avant de sortir en mars.

Cest quoi le concept derrière la série « Fucked up » qui a commencé sur Matrix ?

Il y a des trucs qui se retrouvent. « Je suis fucked up, je suis dans le sky », y’a la petite interlude. Dans le 1 c’est plus “moi je suis fucked up, et je regarde le monde qui est fucked up” dans le 2 c’est à peu près la même chose, mais dans 2 univers différents.

On peut attendre un “Fucked Up 3” sur le prochain projet ?

Je sais pas, j’ai pas commencé donc je peux pas te dire.

Quels rappeurs tu aimerais avoir sur ton prochain projet ?

J’y pense pas trop, j’ai toujours fait ma musique un peu tout seul, à part justement dans Echec positifs où on m’a fait rencontrer des gens, et j’ai rencontré des gens etc. Mais j’ai toujours fait ma musique seul, et je me débrouille mieux de cette manière. Après je ne suis pas fermé, si demain il y a un mec que je kiffe et que j’ai envie de l’inviter sur un morceau, pourquoi pas !

Mister V ?

Nan. *rire*

Pourtant tu freestyles avec lui dans le clip de Huss & Eazy Dew, tu le connais bien ?

Non c’est plus un pote de Eazy, moi j’étais à la soirée, j’étais bourré et c’est venu comme ça. *rire*

On en est où du feat avec Partynextdoor ?

En fait c’était juste comme ça, j’ai dit Partynextdoor parce que ça rimait tu vois, mais ça veut juste dire « tu verras ».

Le douzième son sur le projet cest « Au bout » , sans rentrer dans les détails de ta vie privée cette chanson cest pour une personne en particulier ? Tu penses quelle sest reconnue en écoutant le son ?

Ouais, la personne sait que c’est elle, et elle a déjà écouté le son. Je sais pas ce qu’elle en pense.

Cest delle que tu parles sur le dernier couplet de “OLY” ?

Ouais, et c’est la même également dans “Prendre L’Air”.

Cest quoi la suite pour Josman ?

Je commence à faire des petits sons, mais la suite logique je pense que ce sera un premier album studio.

C’est pas un album 000$ ?

Non, comme j’ai dit partout : « C’est pas une mixtape, c’est pas un EP, c’est pas un album, c’est 000$ ».

On a l’impression que c’est compliqué de nommer les formats en 2017 (Mixtape, EP, LP).

Oui, les formats c’est compliqué, mais je ne peux pas appeler ça un album étant donné que je ne l’ai pas travaillé comme un album. Ça me frustrerait que ce soit perçu comme un album alors qu’au final, avec Eazy on a pas fait un son du début à la fin qui est hyper bien travaillé, c’est du freestyle ça pour moi.

Tas envie d’être plus sérieux pour lavenir ?

Ça dépend des morceaux, le morceau « Matrix », je l’ai vraiment travaillé tu vois. Il y a des ambiances, des cuts, des edits, des voix , il y a pleins de trucs. Ça c’est un morceau travaillé. Dans 000$, le morceau le plus travaillé je ne pourrais même pas te dire… Peut-être « High Life ».

Le clip a été super bien accueilli sur Youtube !

Je suis content parce qu’il y a plein de morceaux que les gens attendaient et qui ont été bien reçus. Certains attendent « Vanilles » ils kiffent, « High Life » ils kiffent, « OLY » ils kiffent, « Dans le Ciel » ils kiffent, « La Cage » ils kiffent, donc c’est cool !

Oui, car le projet est hyper complet. D’ailleurs, tu dis que tu n’aimes pas lautotune, il y en a un peu quand même.

Non je parle pas mal de l’autotune ! Je kiffe l’autotune j’en ai toujours mis depuis le premier projet, si t’as écouté Echecs positifs et même avant j’ai toujours mis de l’autotune mais je l’utilise à bon escient.

En effet, par exemple dans « Mauvaises Nouvelles ».

Voilà, dans le refrain de « Mauvaises Nouvelles » c’est le seul morceau où je l’utilise vraiment à fond… mais j’aime bien. Pour moi c’est un instrument.

Donc la phase «  de lautotune ils se prennent pour des choristes » c’était pour qui ?

Il y a plusieurs façons d’utiliser de l’autotune. Moi je l’utilise de telle sorte qu’en live, je puisse refaire ce que j’ai enregistré, je n’aurais juste pas d’autotune. Après certains s’égosillent la voix en live il n’y a rien tu vois… Le problème c’est surtout ceux qui pensent que ce qu’ils ont fait avec l’autotune c’est bien, et ça fait d’eux des artistes. Alors que c’est juste un instrument parmi tant d’autres, c’est pas parce que ta note elle sonne bien avec de l’autotune que tu chantes bien.

Écoutez Zéro Dollar de Josman sur toutes les plateformes de streaming.

Propos recueillis par Niels Nicolas.