Actuellement signé chez Warner Bros, le jeune prodige floridien attise les regards des plus grands labels américains.

Il ne s’agit là que de rumeurs, mais quand même. Selon plusieurs médias, Lil Pump aurait quitté la Warner et serait au coeur d’enchères faramineuses. Initialement rapportée par Hits Daily Double, l’information fait le tour des médias, notamment Billboard et XXL qui ajoutent peu à peu des éléments à l’affaire. Mineur lorsqu’il se serait trouvé sous l’égide de la Warner, le rappeur aurait émis au label la volonté de poursuivre son aventure seul. Ou du moins, sans elle. Son avocat John Branca aurait d’ailleurs envoyé une lettre au label dans cette perspective.

Au coeur des spéculations

S’il se retrouve désormais en indépendant, il y a peu de chance que Lil Pump le reste bien longtemps. Porté par plus de 160 millions de followers cumulés sur différents réseaux sociaux, l’artiste s’impose comme l’un des phénomènes de l’année 2018. Son morceau “Gucci Gang” pointe à près de 400 millions de vues sur YouTube, tandis qu’il signe 250 millions de streams sur Spotify. Une prouesse exemplaire qui le place dans la short-list des rappeurs sur qui miser. Et ça, les maisons de disques l’ont bien compris.

Comme le relate Akademiks, le rappeur est l’oeuvre de nombreuses convoitises. Il aurait d’ores et déjà reçu plusieurs contrats en attente de ratification s’élevant à plusieurs millions d’euros. De huit à douze, pour être plus précis. Si la Warner a laissé filer son joyau, il pourrait rejoindre Atlantic dans les prochains jours. Un parcours inattendu pour le MC de 17 ans, déjà millionnaire, qui semble avoir pris de bonnes résolutions cette année après avoir décidé d’arrêter le Xanax.

Peut-il être l’un des artistes de cette nouvelle année ?