L’art de Mika Nak est avant tout un art des mots : cet autodidacte est passionné de calligraphie, notamment celles des langues sémitiques. Mais pas seulement : c’est aussi un art inspiré de la rue, de la culture urbaine qui en découle et de la pop culture.

Ainsi toutes ses productions sont à double lecture, celle des phrases et celle de l’image, en elle-même qui nait de ces fameux enchevêtrements de mots qu’il affectionne tout particulièrement. Si c’est la calligraphie qui fait le lien à travers son oeuvre, il ne faut pas négliger l’ambiance pop qui infuse ses peintures qu’il réalise sur toile mais également sur les murs comme lors du Festiwall à Paris, le premier festival dédié à l’art urbain et aux cultures urbaines, auquel il a participé.

À la fin du festival, ils ont effacé mon portrait de Bob Marley, mais ils ont laissé une petite colombe que j’avais fait en lettre hébraïque. C’est un symbole de paix !

Bob Marley Festiwall

Pour le Salon International de l’Art Contemporain, Art 3F, il propose notamment un diptyque sur le thème de Star Wars et parce qu’il est également passionné de Hip-Hop, les mots qui rendent son Dark Vador aussi impressionnant que celui de la saga sont ceux de la chanson d’IAM “L’empire du côté obscur” qu’il a traduit en anglais pour l’occasion. Ceux qui font vivre le “Stormtrooper” sont les paroles de la chanson éponyme du rappeur anglais Stormzy.

Stormtrooper Dark Vador Mika Nak

Diptyque : Docteur Dark & Mister Side

Les oeuvres de Mika Nak seront notamment exposées les 27,28, 29 janvier 2017, au Salon Art 3F, Porte de Versailles à Paris.