Encore inconnu début 2015, Post Malone est aujourd’hui l’une des plus grandes Superstars de l’industrie musicale. Portrait d’un artiste unique qui a mis le monde à ses pieds en moins de deux ans.

“Je ne comprends même pas comment j’en suis arrivé là et comment j’ai fait !”

Post Malone, de son vrai nom Austin Richard Post, est un personnage pour le moins atypique. Look décalé avec une attitude déjantée, le jeune homme ne fait rien comme les autres. Alors qu’il est âgé de 14 ans, Austin apprend à jouer de la guitare sur Guitar Hero 3, il obtient même les cinq étoiles dans le mode expert. Il décide par la suite de se mettre aux vrais instruments en peaufinant sa technique grâce à des vidéos Youtube. Deux ans plus tard, alors qu’il est encore au lycée et qu’il est dans un groupe avec quelques amis, il enregistre sa première mixtape avec le logiciel Audacity. Très intéressé par la production, Post apprend également toutes les ficelles de FL Studio et crée des beats pendant plus de cinq ans. Des beats qui allaient du Hard Rock à la Techno. En résultera des chansons pour le moins loufoques, et l’alter égo Leo DeChino sera un parfait exutoire.

Bref, l’apprenti artiste est passionné par la musique et s’amuse de ça. Mais à 18 ans, Austin est ambitieux et décide de quitter le Texas pour rejoindre Los Angeles afin d’accomplir de plus grandes choses. Il quitte l’école et rejoint la Californie.

Là-bas, il y fera la rencontre de Fki, un duo de producteurs composé de FKi 1st et Sauce Lord Rich. C’est principalement 1st qui remarqua d’emblée le talent de son nouveau poulain. Après une nuit acharnée de travail, Post Malone claqua à 7h du matin le désormais culte “White Iverson”. Puisque tout le monde s’était endormi, c’est Post lui même qui s’occupa d’enregistrer le titre. A son réveil, 1st n’avait qu’à constater du génie de l’artiste et à mixer proprement la chanson.

Post Malone à la conquête du monde

C’est à ce moment que la folie débute. Quelques heures après avoir été publié sur Soundcloud, le single “White Iverson” fait un véritable carton, et les millions de vues s’enchaînent rapidement. Ebahi, Post passe plusieurs jours à rester devant son ordinateur à admirer l’effet boule de neige que provoque le morceau. Wiz Khalifa et Mac Miller sont les premières Stars à réagir au titre. Pour résumer, avec une seule chanson, Post Malone a plié l’industrie et a engendré un énorme buzz.

Naturellement, avec un tel attrait, les labels les plus puissants vous désirent. En août 2015, le rappeur signe chez Republic Records, et participe aux 18 ans de Kylie Jenner, une soirée où il rencontre un certain Kanye West. Ce dernier lui offre une opportunité en or en lui proposant de travailler sur The Life of Pablo et le morceau “Fade”. Il devient également ami avec Justin Bieber, qui lui demande de faire la première partie de sa tournée. En quelques semaines, Post Malone devient le petit chouchou des plus grands artistes, et du public.

Avril 2016, le petit génie divulgue son nouveau single “Go Flex”, extrait de sa nouvelle mixtape August 26th. Ainsi, avec son premier véritable projet, Post partage au monde son style musical unique. Certes les paroles ne sont pas des plus complexes, mais l’artiste démontre un vrai don de la mélodie. Son premier album Stoney sort finalement le 9 décembre après plusieurs mois de report. Encore une fois, s’il ne révolutionne pas la musique, Post Malone arrive à séduire grâce à des Hits monstrueux. Le rappeur/chanteur cartonne sur les plateformes de Streaming, et les clips font aisément les centaines de millions de vues.

Un style qui fait mouche

Mais alors quelle est la recette Post Malone ? Pourquoi arrive t-il à toucher autant de monde ? S’il ne fait rien de vraiment nouveau, on peut cependant dire que le “White Iverson” le fait mieux que tout le monde. Son mélange de Rap, R&B et Rock se révèle être un cocktail délicieux et sucré, qui offre un petit quelque chose à des publics de tous horizons. Son attitude “cool” et éloignée du Star System font de lui quelqu’un d’attachant dans laquelle beaucoup de gens se reconnaissent. Après tout, et contrairement à ce que sa jeune carrière laisse penser, Austin n’a que 22 ans. Il réussit à communiquer avec la jeunesse de manière simple, touchante et parfois drôle, que ce soit en collectionnant des voitures bling bling afin d’être “Badass” et rendre jaloux son père, ou grâce à des mélodies et des sonorités divines. Et l’engouement n’est pas près de se terminer.

Un an tout juste après qu’il soit sorti, Stoney est certifié 4 fois platine, a été streamé plus d’un milliard de fois, et a passé plus de 40 semaines consécutives dans le Top 25. De plus, “Rockstar”, le nouveau single de Malone, a pulvérisé le record d’Apple Music en ayant été streamé plus de 25 millions de fois en une semaine. Pour la huitième semaine consécutive, il monopolise également la tête du Billboard. Il y a quatre ans Kanye West criait haut et fort “Rap is the new rock and roll. We the rockstars!”, et bien ce n’est pas Post Malone qui le fera mentir, lui qui est actuellement le troisième artiste le plus populaire au monde si l’on en croit ce classement.

Beerbongs and Bentleys

Alors qu’il est tout juste aux prémices d’une carrière qui s’annonce flamboyante, Post Malone a tous les yeux rivés sur lui. Son nouvel opus Beerbongs and Bentleys, annoncé depuis quelques temps, devait sortir ce mois-ci, mais a été repoussé afin d’être travaillé plus minutieusement. Preuve qu’une certaine pression commence à peser sur les épaules du jeune artiste, lui qui veut créer le “meilleur album de tous les temps.”

Il y a quelques jours, Post Malone a d’ailleurs connu sa première controverse en critiquant ouvertement le Hip-Hop. “Si vous cherchez des paroles, si vous cherchez à pleurer, si vous cherchez à penser à la vie, n’écoutez pas du hip-hop”. Il y a de super chansons hip-hop où l’on parle de la vie, mais pour le moment, il n’y a pas beaucoup de gens qui parlent vrai”. Une déclaration qui en a enragé plus d’un. Qu’importe, le rappeur a très vite calmé le jeu et ce petit écart ne devrait en rien amputer son ascension. Réponse dans quelques semaines…