oxmo puccino poker oxmo puccino poker

Dossiers

Quand le rap se met au service de grands événements

Publié

le

Les rappeurs savent se poser en porte parole, notamment pour les moments de rassemblement.

D’après la légende, le hip-hop est né sur les bords des terrains de basket-ball new-yorkais. Les représentants des quartiers défavorisés de la Grande Pomme venaient exprimer ce qu’ils avaient sur le cœur sur un beat qui se voulait proche du son du rebond de la balle de basket. Le hip-hop servait à accompagner son existence avec un brin de poésie. Depuis, le genre a littéralement éclaté. Mais l’acte est resté à peu près authentique. Car du trash de Public Enemy dans les années 1980 à l’introspection de Kayne West plus récemment, le style a évolué mais le but est resté similaire : raconter son existence en proses. Ainsi, des artistes ont souvent crée des chansons afin de célébrer un évènement particulier. De l’anniversaire d’un grand tournoi de poker à la protestation contre les lois Debré, il y en a pour tous les goûts. Petit tour d’horizon.

Oxmo Puccino – “La part d’honneur”

Initialement produit en 2011, le son d’Oxmo Puccino ne sera proposé au grand public qu’en 2014, à la veille de la Coupe du Monde de Football au Brésil. Oxmo Puccino, le poète du rap français, a produit cette chanson pour encourager les Bleus. Dans ce morceau, il n’est bizarrement pas question de beau jeu mais surtout de la beauté de la victoire. « Venu gagner, pas pour plaire » nous serine Oxmo. Cela n’empêchera pas les Français d’être éliminés par les futurs Champions du monde allemands en quart de finale.

“11 minutes 30”

11 minutes 30. C’est un morceau historique du rap hexagonal. En parallèle, c’est à cette époque que la culture hip-hop, née en banlieue, s’enracine durablement dans le paysage musical français. C’est cette année-là que Jean-François Richet a l’idée de faire revenir le rap à ses premières amours, le débat public. Il demande à réunir un collectif pour ce morceau. 11 minutes 30 d’appel à la tolérance et au respect de l’autre. Les plus grands noms du rap français de l’époque y participent : Akhenaton, le Ministère AMER, Fabe, Menelik et Passi sont quelques-uns des artistes qui composent ce collectif organisé pour l’occasion. 

Nick Javas – “Ride on the River”

On se penche sur un autre sujet de prédilection des rappeurs, le poker et les potentiels gains qui en découlent. C’est ainsi que l’artiste Nick Javas a célébré les 10 ans de l’EPT (European Poker Tour), le championnat d’Europe de poker, avec la chanson “Ride on the River”. Le titre est astucieux, il fait à la fois référence à la « River », le deuxième tour de carte dans une partie de Texas Hold’em, mais également au tube planétaire de Justin Timberlake, « Cry me a River », qui faisait allusion à son idylle avec Britney Spears. Bien écrit, ce morceau décrit les sensations extrêmes que procurent une partie de poker, qui plus est à haut niveau. 

Le rap, depuis ses débuts, a vocation à accompagner la vie avec un peu de poésie. De nombreuses chansons ont été écrites pour magnifier de nombreux évènements. Cette liste ne se veut bien sûr pas exhaustive. Une chose est certaine, le rap semble être parti pour nous accompagner encore longtemps, les artistes faisant preuve de toujours plus d’imagination et de créativité. Pour le plus grand plaisir des fans.

Advertisement
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *