S.Pri Noir Masque Blanc S.Pri Noir Masque Blanc

Dossiers

S.Pri Noir signe son retour orné d’un Masque Blanc

Julien Gremm

Publié

le

Le rappeur Parisien n’est plus à présenter sur la scène rap francophone. Avec Masque Blanc, prévu pour le 11 mai prochain, le MC signera son quatrième projet solo. Retour sur un artiste à part, qui depuis ses débuts ne cesse de surprendre et de se renouveler. 

S.Pri Noir n’a pas l’étoffe d’un petit nouveau sur la scène rap. Si sa première grosse exposition médiatique fût son apparition sur l’album Feu, dans lequel il collabore avec le Fenneck sur le track “Ma Dope“, S.Pri Noir publie son premier single en 2012, il y a cinq ans déjà. S’en suit deux premiers projets solos, puis de multiples collaborations. Proche de l’Entourage et d’1995, il collabore notamment avec Alpha Wann, sur l’excellent “Lunettes Noires” mais aussi et surtout avec Sneazzy. Les deux artistes parisiens multiplient les featurings, au point de lancer une tournée commune intitulée le “S&S Tour.”

Lorsqu’il était moins exposé médiatiquement, S.Pri Noir a également signé des collaborations assez inattendues. On le retrouvait notamment en feat avec Mister You sur le track “Ceux qu’on respecte“, ou encore avec La Fouine, Sadek & R.E.D.K, sur le morceau “Pendez-les 2012.” Aujourd’hui, c’est bel et bien en solo que la carrière de S.Pri avance. On remarque donc que sur Masque Blanc, son prochain opus, S.Pri Noir ne proposera aucun featuring à son audimat. Vingt-deux chansons, vingt-deux titres solos, et une attente qui commence à monter…

Un artiste aux multiples facettes

Ce qui marque chez le rappeur après quelques écoutes reste surement sa capacité à se diversifier. Le MC Parisien a déjà une très large palette musicale. Une palette si variée qu’il est difficile de savoir de quoi sera composé Masque Blanc. Que ce soit par le biais de ses productions ou par son flow, S.Pri Noir prouve à chaque titre sa capacité à sans cesse se renouveler.

Le plus parlant pour vous faire une idée de la large gamme que propose l’artiste reste de comparer un titre comme “Okkk” en featuring avec Sneazzy, avec un morceau comme “Highlander”, disponible ci-dessus. Des sonorités à l’écriture, le rappeur parisien originaire du XXe arrondissement prouve qu’il sait tout faire. Il serait néanmoins absurde de concevoir Masque Blanc comme une simple mixtape. L’opus renferme déjà les prémices d’un album au caractère fort. Le principal intéressé a déjà confié qu’il s’était largement inspiré de l’oeuvre Peau noire masques blancs de l’auteur Frantz Fanon. Une oeuvre qui traite du colonialisme et des séquelles qu’il a laissé sur les rapports humains. Une manière de faire grimper encore un plus l’attente pour un projet qui s’annonce définitivement marquant.

Le premier album solo de S.Pri Noir, Masque Blanc, sortira le 11 mai prochain sur toutes les grandes plateformes.