Qui est cette mystérieuse Sabrina qui fait chavirer le coeur des rappeurs ? Qui est cette mystérieuse Sabrina qui fait chavirer le coeur des rappeurs ?

Dossiers

Qui est cette mystérieuse Sabrina qui fait chavirer le coeur des rappeurs ?

Publié

le

Depuis plusieurs années désormais, un seul et même prénom féminin revient dans les paroles des rappeurs. Mais qui est-ce ? 

L’année passée, toute la France s’est déhanchée sur Damso et sa nouvelle version de la “Macarena”. Tout le monde s’est surpris à réciter par coeur cette histoire entre le rappeur bruxellois et sa compagne. Tous ? Non, peut-être pas les Sabrina elles-mêmes, qui se sont heurtées à une notoriété éphémère et étrange alors que l’artiste citait très clairement le nom de la protagoniste. S’agissait-il de son vrai prénom ? Etait-ce, d’ailleurs, une réelle histoire ? Personne ne le sait et ne le saura jamais. N’empêche que cette Sabrina a été reprise des dizaines de fois dans le rap, et pas seulement en France. L’art du story-telling, ou parfois quelques références personnelles, elles font désormais partie intégrante du paysage hip-hop. Zoom sur un prénom bien enfoui dans le coeur mielleux des rappeurs.

De brèves amourettes

« Sabrina, t’es déjà trentenaire, on s’envoie en l’air, mais j’ai qu’la vingtaine, donc j’ai qu’ça à faire » chante Damso. Son morceau fait grand bruit, et son histoire avec sa conquête Sabrina a droit à un clip et un disque de diamant dans la foulée. Quelques années plus tôt, dans son morceau “Du bout des doigts”, La Fouine évoquait déjà une certaine Sabrina. « On parlera du jour où t’épouseras Sabrina, ouais Sabrina, j’vois bien que tu la kiffes » rappait notamment l’artiste en s’adressant à l’un de ses amis. Il lui expliquait qu’il devrait avouer ses sentiments à cette fille, mais, faute d’argent, il y a de bonnes chances pour que ceux-ci ne soient pas réciproques. Et si son ami était en fait Damso ? Non, pas la peine d’aller trop loin : les histoires sont bien trop différentes.

« La légende veut qu’Aminata, Momo, Sabrina, Mamadou vivent catalogués » narrait dans un tout autre style Sefyu, encore quelques années avant. L’artiste délivrait là une critique amère de la société et de ses préjugés, Sabrina étant l’un des prénoms arabes les plus répandus. C’est ce qui explique, d’ailleurs, les nombreuses utilisations en France. C’est ce qui explique, de plus, le clin d’oeil de Dosseh au prénom dans son morceau “Coeur de pirate”. « Melinda, Sabrina, Manuela, Amina » s’exclamait-il. Une simple coïncidence, une nouvelle fois, où le prénom est utilisé que pour compléter la rime. On a vu mieux.

Un idylle aux Etats-Unis

De l’autre côté de l’Atlantique, les rappeurs vouent un véritable culte au prénom Sabrina, sans même que l’on s’en rende clairement compte. Passons sur l’utilisation douteuse de Tyler, The Creator qui hésite entre Ortega et Sabrina dans son morceau “Golden”. Il s’agit là de deux noms de tacos, donc bon. Commençons par DMX, qui cite le prénom dans sa longue énumération dans son morceau “What These Bitches Want”. Un peu plus de dix ans plus tard, J. Cole faisait lui-même référence à sa crush Sabrina dans son morceau “Hold it Down” tandis que Lil Wayne rappait «She remind me of this ho I used to fuck named Sabrina » dans une punchline que l’on se passera de traduire.

Plusieurs story-telling américains se sont d’ailleurs intéressés au prénom. Method Man, dans son classique “Mr. Sandman” avec sa punchline « The dread tried to jet, Sabrina at his neck Thirteen pounds on the table plus a tec ». 50 Cent aussi a fait référence au prénom dans plusieurs de ses morceaux, mais pour le coup, il a de bonnes raisons. Il s’agit en fait du prénom de sa mère, qu’il répète plusieurs fois, notamment dans “9 shots” quand il précise qu’il est le seul enfant de Sabrina.

Messieurs de la théorie du complot ?

Eh bien non, quitte à en décevoir une bonne flopée qui s’imaginaient déjà à relater l’histoire telle une hypothèse franc-maçonnique dans les diners mondains : aucun lien n’est flagrant entre les différentes utilisations. Sabrina est simplement un prénom ultra-populaire qui semble être apprécié des rappeurs. Mais pourtant, pas si populaire que ça… Que ce soit en France, ou aux Etats-Unis, le prénom n’atteint pas les 100 prénoms féminins les plus populaires. Tant pis, mettons ça sur le fait de la coïncidence.