Dossiers

Qui est Seezy, le très talentueux producteur de Vald ?

Publié

le

Vingt ans, déjà multi-platines et en route vers le diamant, Seezy annonce une carrière prometteuse dans le beatmaking. 2HIF vous amène à la rencontre du producteur de Valentin Ledu, alias VALD.

Une place déjà importante dans le milieu du rap

Il a seulement vingt ans et il est déjà couronné des certifications les plus prestigieuses dans l’industrie musicale. Alors que les beatmakers sont de plus en plus mis en lumière par les artistes, Seezy n’échappe fort heureusement pas à la règle. Avec XEUVALD ne cesse de clamer l’importance de son producteur dans cet album, lui qui a composé l’intégralité des productions.

Si les deux artistes sont aujourd’hui devenus amis et composent énormément ensemble, Seezy a déjà collaboré avec d’autres beaux noms du rap-game. Il est notamment l’auteur de la production de “Bandit Saleté“, le morceau de Sofiane. Le jeune beatmaker a également collaboré avec Kery James, Ninho ou encore Alkpote. Autant dire que son carnet d’adresses est déjà bien rempli, et que la liste de certifications continue de s’allonger. Avec l’immense succès de XEU, qui file vers le disque de diamant, Seezy pourra bientôt se targuer d’être à son âge le producteur le plus récompensé sur la scène rap francophone.

Une exposition bénéfique pour le beatmaking

L’explosion de Seezy et sa présence sur les médias permet de tirer deux conclusions. La première : le beatmaking est enfin mis en lumière et récompensé à sa juste valeur. La seconde : les rappeurs accordent un traitement particulier envers leurs producteurs. En témoigne les mots de VALD dans une interview pour l’Abcdr du Son : “Que ce soit Seezy ou les autres, je considère vraiment que ce sont les beatmakers qui sont proches de la musique. Encore plus dans le rap. Les interprètes dans le rap on doit être à 95% sans culture. On ne connaît rien…” Même son de cloche du côté de chez Amin & Hugo, qui ont dévoilé leur nouvelle émission “Dans le Lab.” Seezy s’y confie notamment sur ses techniques de productions et ses diverses influences. Il explique également comment il a composé le hit “Désaccordé“. Il apparaît en tout cas comme une évidence que ce récent attrait de masse pour le beatmaking ne sera que bénéfique pour la scène rap.

Advertisement
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *