En plongeant un peu plus en profondeur dans les rimes du rappeur de l’Entourage, on dénombre un bon nombre de personnages méconnus qui méritent, ironiquement, beaucoup plus d’attention.

Inutile de préciser, une nouvelle fois, que Nekfeu écrit ses textes avec une rigueur effroyable. Alors qu’on vous expliquait récemment les cinq références de Nekfeu où vous êtes forcément passé à côté, il est désormais temps de se pencher plus généreusement sur les personnages, qu’ils soient fictifs, politiques ou savants, évoqués par le rappeur parisien. Une fois n’est pas coutume, Genius et sa science impitoyable du game a beaucoup aidé à l’élaboration de cette chronique.

#1.

Si t’es pas Squa comme Charles – Squa

Chers amis hostiles à la politique, ce premier personnage ne risque définitivement pas de panser vos plaies. Charles Pasqua est un ancien Ministre, sénateur et homme d’affaires français, mais ça, à la rigueur on lui pardonne. C’est cependant ses frasques hors sphère politicienne qu’on a du mal à digérer. L’homme a, en effet, fait récemment l’actualité pour ses multiples affaires financières dans les années 2000. Des affaires qui lui ont valu plusieurs condamnations de prison avec sursis.

 

#2.

Pire qu’un robot d’Asimov, ta vie : un casino – Humanoïde

Dans le paysage de la science-fiction, Isaac Asimov est l’un des noms à retenir sans faute. Cette écrivain américano-russe est l’auteur de plusieurs œuvres phares, dont l’excellentissime I, Robot. C’est d’ailleurs à ce roman que fait référence la punchline de Nekfeu. Pour l’expliquer, nous donnons la parole à Genius :

Isaac Asimov est l’un des acteurs majeur de la science-fiction.

La suite de la phrase, “ta vie un casino”, fait référence au jeu d’Asimov, qui consiste à imaginer des situations révélant des failles de lois de la robotique (exemple : un robot peut-il, restant passif, laisser un humain fumer une cigarette ?) et des bizarreries de comportement de robots qui semblent les enfreindre.

Les trois lois sont :

Première Loi : « Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger. »

Deuxième Loi : « Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi. »

Troisième Loi : « Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi. »

En résumé, rien ne permet de prévoir la réaction d’un robot dans une situation aléatoire, tout peut arriver, comme au casino. Rien n’empêche que le robot fasse le mal en pensant faire le bien, à l’instar du scénario du film I, Robot.

 Merci Genius.
#3.

Après la haine vient la paix, comme El-Hajj Malik El-Shabazz – Laisser Aller

Bien plus simple, cette punchline tirée de “Laisser Aller” fait référence au nom musulman de Malcolm X, acteur emblématique du combat contre la ségrégation raciale menée dans les années 1950 outre-Atlantique.

Malcolm X est l’une des icônes emblématiques de la cause noire américaine.

#4.

Mais ma plume peut clouer l’bec de Houellebecq – Tempête

En une simple phrase, Nekfeu a réunit tous les éléments qui composent le paysage social fracturé français. Michel Houellebecq est un écrivain qui s’est heurté, à l’époque de la sortie du morceau, à une vive polémique. Celle-ci plaçait en son cœur son roman Soumission où il narrait une France gouvernée par un parti musulman. Le scénario a, évidemment, fait couler beaucoup d’encre alors que beaucoup ont compris le message comme de l’islamophobie brute.

Michel Houellebecq est un écrivain français connu pour son livre polémique “Soumission”.

 

Nekfeu, sensible au débat, y va alors de sa petite pic, déclarant que sa plume, revendiquant une France de couleur peut clouer l’bec de Houellebecq (on remarquera l’analogique sublime entre plume et bec).

#5.

Moi j’écris pour mes gens comme Quentin Miller – Mal aimé

Quentin Miller est un rappeur américain, malheureusement, lui aussi connu pour des raisons (plus ou moins) extra-artistiques. En fait, il est à l’origine de la rixe opposant Meek Mill à Drake l’été 2015. Pour rappel, Meek accusait le rappeur canadien de ne pas écrire ses textes et d’utiliser un ghostwriter, lequel serait justement Quentin Miller.

Quentin Miller est le supposé “ghostwriter” de Drake.

De manière ironique et parfaitement dosé, Nekfeu explique qu’il écrit pour ses gens, non pas comme un ghostwriter pour le coup, mais plutôt pour leur rendre hommage.

#6.

J’arrive luXe comme Yass – Squa

Voici une dernière petite référence pour la route. Une référence que chaque bon fan a répété à tue-tête sans véritablement la comprendre. Il s’agit tout bonnement d’une petite dédicace du Fennec à l’un des proches de l’Entourage LuXe, un rappeur et breaker, surnommé “Yass”.