Actualités

Angèle : « On n’autorise pas trop les filles à être drôles »

Publié

le

Angèle : « On n'autorise pas trop les filles à être drôles »

Dans une longue interview proposée à Aloha News, Angèle est revenue sur tous les éléments qui composent son succès. Et parmi eux, l’humour, et son image de femme décalée. 

Il n’y a pas besoin d’aller plus loin que sur ses réseaux sociaux pour comprendre que Angèle n’est pas une femme comme les autres. Exit les clichés qui répondent à des standards de beauté et de mode, la jeune femme s’autorise à grimacer et à se prendre dans les positions les plus inconfortables du monde. Cela peut paraître stéréotypé mais, finalement, la chanteuse brise certaines normes, involontairement établies. Dans un entretien avec Aloha News, elle s’est expliquée sur ce phénomène, en martelant son autre visage du féminisme.

>> À lire aussi : Angèle sur sa première partie de Damso : “J’en ai bavé”

« Je crois qu’on n’autorise pas trop les filles à être drôles, ou en tout cas à être un peu décalées. On est pas habitué à ça, alors qu’elles peuvent l’être autant que les hommes. Et c’est vrai que les filles ont ce rôle de devoir être jolies, de devoir être propres, de devoir être polies, et j’avais un peu envie de contrer ça. J’ai toujours trouvé ça chiant. »

À l’image de son frère Roméo Elvis toujours si décomplexé et perché, la jeune femme nourrit une personnalité atypique et touchante. De nombreuses fois au cours de l’interview, elle revient sur sa considération particulière des réseaux sociaux qui ont construit son personnage haut en couleurs. Rafraîchissante et décalée en plus d’être talentueuse, Angèle sert un cocktail ingénieux de ce à quoi aspire également une femme en 2018.