Actualités

Childish Gambino met en images toutes les contradictions de l’Amérique dans “This is America”

Publié

le

Childish Gambino

Le rappeur vient de sortir un clip surréaliste qui fera date.

Vous n’avez pas pu passer à côté. Dans la nuit, Childish Gambino a dévoilé son nouveau single “This is America”, premier single de ce qui sera probablement le dernier album de l’artiste. Mais ce qui a surtout frappé, c’est le clip du morceau. Un visuel fort, choquant et marquant. Pendant plus de quatre minutes, Childish pointe tous les paradoxes des Etats-Unis, pays de la liberté totale mais également des tueries de masse.

Des références lourdes de sens

Le clip de “This is America” débute sur une scène effrayante. Donald Glover tue un homme de sang froid avant de ranger proprement son arme dans un tissu rouge. Comme pour montrer que les armes sont traitées avec grand soin, contrairement aux individus. Le rappeur avance ensuite dans un immense hangar avec des pas de danses joviaux qui servent à distraire, à faire oublier ce qui se passe vraiment : les émeutes et les insurrections en arrière plan. Une façon de dire que les médias et le pouvoir ne montrent que ce qu’ils veulent, et que les véritables problèmes sont partiellement exposés.

Childish rentre ensuite dans une église où un choeur de religieux qui chante du Gospel se fait abattre froidement par l’artiste. Les corps sont laissés sur le sol, tandis que le protagoniste range son arme soigneusement. Cette scène fait directement référence à la tuerie de Charleston, où en 2015, un suprémaciste blanc a tué pas moins de neuf personnes dans cette église de la petite ville de Caroline du Sud. Le rappeur continue alors sa marche en dansant et en étant joyeux. Une nouvelles fois, en arrière plan, des mouvements de contestation sont visibles. Les personnes sont en conflit avec les forces de l’ordre, les voitures sont brûlées, c’est une scène de chaos.

Ainsi, à travers un clip de quatre minutes, Childish Gambino a dénoncé toutes les dérives du pays de l’Oncle Sam. Le libre accès aux armes, l’hystérie ambiante, les moments de bonheurs interrompus par des scènes horribles. Les pas de danses tel que le Gwara Gwara représentent les distractions, le joli côté qui est montré pour cacher les sujets qui fâchent, les problèmes graves.

A noter que le rappeur qui apparaîtra prochainement dans le film Solo: A Star Wars Story, a fait appel à Quavo, Offset, Chance The Rapper ou encore Young Thug pour des ad-libs minutieusement placés dans la chanson. La chanteuse SZA, assise sur le capot d’une voiture, fait également une apparition vers la fin de la vidéo. Avec ce clip réalisé par Hiro Murai, Childish Gambino est d’ores-et-déjà assuré d’avoir l’un des visuels les plus marquants de cette année 2018.