Quelques semaines après la sortie d’Ipséité de Damso, il est (enfin) l’heure de faire le point sur cinq des punchlines qui nous ont marquées.

C’est le moment de faire les comptes. Une semaine après la sortie de l’excellent Ipséitéon peut enfin s’intéresser plus en profondeur au projet du rappeur bruxellois. Et inutile de préciser qu’on attendait ça avec impatience : Damso profite d’une plume aussi épurée qu’amère, et n’y va que très rarement avec retenue. Il faut aussi préciser que ce top n’est que purement subjectif et que nous nous sommes appliqués à répertorier les punchlines les plus démonstratives du projet. Voici donc.

#1.

Sperme dans les yeux, l’amour l’a-t-elle aveuglée ? – Gova

Cette phrase extraite du refrain de “Gova” résume à elle seule tout l’album : toute la saleté que contiennent les propos de Damso mêlés à la narration horriblement cru d’amour et de sexe. De plus, elle masque une sombre métaphore montrant à quel point le sexe peut prendre le dessus sur l’amour. Poétique, n’est-ce pas ?

#2.

Je t’invite à tout refaire comme les fesses de Kylie Jenner – Signaler

Le morceau “Signaler” commence par une punchline aussi hilarante que démonstrative. Alors qu’elle n’a que 19 ans, la jeune Kylie Jenner, cadette de la famille Kardashian fait souvent la une pour sa plastique qui semble s’être brusquement développée en un ou deux ans… Bref, on ne l’a fait pas à Damso qui a décidé de charger avec ironie Kylie en la mêlant à une jolie comparaison amoureuse.

#3.

J’suis sorti de la dèch’, vie en rose comme schneck de tchoin – Mosaïque Solitaire 

Y’a-t-il vraiment besoin de vous faire un dessin ?

#4.

“Oui, j’t’ai trompé et cela par ta faute”
M’a dit cette pute pour qui sentiments j’avais
M’a dit cette pute pour qui j’ai tant bavé
M’a dit cette pute pour qui j’n’ai fait que passer – Nwaar Is The New Black

Une nouvelle fois, voilà une punchline criante de l’atmosphère de l’album. Tiré de l’introduction, elle témoigne de toute la rage mise en oeuvre par Damso dans son projet, qui plus est envers les sentiments amoureux. En fait, à force vous l’avez peut-être compris : il vaut mieux être célibataire pour apprécier Ipséité.

#5.

T’es dernier comme les Sixers, t’as plus d’buzz même quand ça leak – Noob Saibot 

Voilà une punchline plutôt ironique vu la tournure qu’a pris la communication de l’album. En effet, un peu moins d’une semaine avant la sortie officielle, Ipséité a massivement été partagé sur la toile. Pourtant, dans son titre “Noob Saibot”, l’artiste s’est fendu d’une punchline qui lui a visiblement porté la guigne… ou bonheur, puisque c’est ce que laisse entendre la phrase. Bon, certes, il ne s’agit pas de la punchline de l’année, mais plutôt d’un clin d’œil sympa.