Eminem

Eminem fête ses 10 ans de sobriété

Publié

le

À l'instar de grands noms de l'industrie musicale, Eminem est tombé dans les dérives de la drogue, il fête aujourd'hui ses 10 ans de sobriété.

À l’instar de grands noms de l’industrie musicale, Eminem est tombé dans les dérives de la drogue, il fête aujourd’hui ses 10 ans de sobriété.

Cette malheureuse emprise débute à la fin des années 1990, lorsque le succès frappe à sa porte. Eminem explique d’ailleurs avoir commencé la drogue avec la pression du succès, avec l’obligation de devoir assurer des dizaines et des dizaines de concerts. Une descente aux enfers qu’il raconte à Rolling Stone :

“Je n’ai commencé qu’au moment où ma carrière a démarré. Je n’ai pas touché une bière avant mes 20 ans. Mais plus les concerts prenaient de l’importance, plus les fêtes en coulisse étaient démentes, plus il y avait de drogues. Au début, c’était juste pour le kiff. J’étais encore capable d’arrêter dès que la tournée s’achevait. Je passais un peu de temps avec les gamins et tout rentrait dans l’ordre. C’est à l’époque du film 8 Mile que les problèmes ont commencé. On bossait seize heures d’affilée sur le plateau et j’avais du mal à dormir. Un jour, quelqu’un m’a donné un Ambien et ça m’a assommé. C’était comme si je réalisais que j’en avais toujours eu besoin. Je m’en suis donc fait prescrire par un médecin. Au bout de quatre ou cinq mois, tu succombes à l’accoutumance et tu commences à taper dans les pilules du lendemain. Et lorsque je suis sorti de ma conditionnelle en 2003, que j’ai cessé de subir des tests d’urine, la derrière digue est tombée. Sur la tournée Anger Management 3, j’étais défoncé tous les soirs. J’avalais tellement de cachets que je ne les prenais même plus pour être défoncé mais pour me sentir normal. Bien sûr j’étais raide, mais pour y parvenir je devais absorber des quantités absurdes. J’avoue qu’en une journée, je pouvais descendre entre quarante et soixante Valium. Et en plus du Vicodin… Peut-être vingt ou trente, je ne sais plus. Je prenais tellement de merdes.”

Décembre 2007, Marshall est victime d’une overdose de médicaments, il s’écroule dans sa salle de bain et est immédiatement hospitalisé. Cette overdose, il la racontera dans beaucoup de chansons, notamment dans le titre “Castle” adressé à sa fille Hailie et présent sur son album Revival.

20 avril 2008, Eminem décide de combattre ses démons une bonne fois pour toute, après une longue période de sevrage. Eminem n’a plus peur de se regarder dans le miroir, et il le raconte sur le tube planétaire “Not Afraid” issu de Recovery. 20 avril 2018, Marshall Mathers fête ses 10 ans de pleine sobriété. Bravo.