Rick Rubin et Eminem se livrent dans une nouvelle interview.

Alors qu’Eminem vient de faire son grand retour au côté de Beyoncé pour le single “Walk on Water”, le producteur du morceau Rick Rubin a dévoilé “Broken Records”, un premier épisode d’une série de podcasts communs avec Malcolm Gladwell. L’occasion pour nous d’en apprendre plus sur le travail commun des deux artistes.

En premier lieu, le rappeur de Détroit introduit le podcast en évoquant les dessous de sa nouvelle chanson:

“C’est une chanson très morale. C’est la mortalité, le fait de ne pas être Superman, et être conscient de ne pas pouvoir sortir le plus grand single à tous les coups” déclare ainsi Eminem. “Quand tu démarres ta carrière, tu as une toile vierge, tu peux donc peindre ce que tu veux car rien n’a encore été fait. Puis ton second album sort, tu peins un peu plus, puis encore, et finalement tu arrives à ton septième et huitième album, et tu te rends compte que tu as rempli la toile.”

Rick Rubin est par la suite revenu sur son travail avec le Slim Shady, dévoilant que ce dernier avait du mal avec la nouvelle génération.

“Pour lui, le mumble rap est un peu un choc des cultures, car la nouvelle vague Hip-Hop ne lui parle pas. On en a discuté, il m’a dit ce qu’il ressentait. Je pouvais voir qu’il était frustré.”

Il a poursuivi en décrivant le processus chirurgical qu’a le “Rap God” lors de ses sessions studios. “Il est fanatique à un point, je pense que je n’ai jamais vu ça chez quelqu’un d’autre, son attention aux détails… Il a une mémoire parfaite sur la musique, il va à fond dedans et écrit, que ce soit bon ou mauvais. Il veut que les mots aient un rythme très particulier sur le beat.”

“Walk on Water” marque ainsi le grand retour d’Eminem, qui après 4 ans d’absence est prêt à revenir avec son neuvième album solo Revival, à paraître le 17 novembre prochain.

Le podcast et la discussion entière sont à découvrir juste ci-dessous.