Vous en avez forcément entendu parler, Lord Esperanza a dévoilé le 3 Mars son EP Drapeau Noir, qui a connu un joli succès. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que cet EP est un projet collaboratif, entre Lord Esperanza et Majeur-Mineur. Hip-Hop infos France vous emmène à sa rencontre.

Lord Esperanza est la figure de proue du projet Drapeau Noir, notamment grâce à la notoriété qu’il a acquis depuis quelques mois. Mais il le précise autant qu’il le peut, notamment lors de l’interview qu’il nous a accordé durant le 2HIF Radio Show, cet EP est né de son esprit et de celui de Majeur-Mineur. Travailleur de l’ombre puisque il a co-produit Drapeau Noir, Majeur-Mineur a accepté de se confier à Hip-Hop infos France. Rencontre.

Salut Majeur-Mineur ! Pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Yes! Hugo aka Majeur-Mineur ou 2M pour les intimes. Je suis originaire du sud-ouest de la France, mais je vis à Paris depuis quelques années pour les études.

Comment tu es venu à faire de la musique ? Et comment tu pourrais définir ta musique ?

J’ai fait 8 ans de conservatoire quand j’étais petit, avec orchestre junior etc. Et grâce à mes parents j’ai toujours écouté beaucoup de musique, surtout du blues et du jazz. En arrivant à Paris j’ai commencé à m’amuser avec Garage Band (logiciel de création musical). Il y a 2 ans et demi quand j’étais à Shanghai je me suis lancé dans le mix sérieusement. J’ai acheté mes platines là bas et j’ai eu la chance de mixer dans des grosses soirées. En rentrant en France j’ai commencé à produire et j’ai eu la chance de continuer à faire des belles scènes. Et Drapeau Noir c’est mon premier projet en fait. Je veux faire pleins de choses, parfois très différentes entre les collaborations avec Lord Esperanza et ce qu’on va proposer avec Itzama. Donc définir ma musique c’est encore trop tôt mais je dirais à la croisée entre l’électronique et des styles plus urbains.

Quelles sont tes influences musicales, françaises ou internationales ?

En vrai parmi les groupes ou artistes qui m’ont le plus marqué c’est assez vaste. De Gil Scott Héron ou Buddy Guy en passant par Moby ou Muse. Et plus récemment ce sont surtout des artistes du “Soundcloud jeu” que je trouve dingue ! Ceux qui m’ont donné envie de produire comme Kaytranada, Stwo, Mr Carmack ou encore Phazz. Et je dirais que les 3 artistes qui m’ont le plus marqué ces 5 dernières années c’est Kanye West et Flume pour l’ingéniosité de leurs musiques et le fait d’avoir cassé les codes. Et Kendrick Lamar aussi parce que c’est le meilleur exemple du mec ultra ouvert qui est fort partout et qui prône de belles valeurs. En vrai j’suis un putain d’accroc à la musique, c’est ma drogue forte, et peu importe le genre tant que c’est bien fait et que c’est créatif.

Concernant Drapeau Noir, tu peux nous raconter ta relation avec Lord Esperanza ?

On s’est rencontré grâce à des connexions communes, Eden Dillinger et Piège, (avec qui Lord a collaboré sur le morceau “PLS”). On s’est capté une fois, je suis venu avec mon ordi, je lui ai fait écouté 10 prods il en a gardé 8 (rires). On a matché autant amicalement que musicalement. Et c’est là qu’on a commencé à taffer sur un projet commun. Aujourd’hui c’est un de mes plus proches amis. Je suis son producteur, son DJ et on vit des trucs dingues grâce à Drapeau Noir. C’est une des personnes les plus talentueuses, rigoureuses et perfectionnistes que je connaisse et j’adore. C’est compliqué de résumer ça mais c’est une vraie aventure humaine. Je pense que c’est le genre de rencontre qui change clairement ta vie !

Comment vous avez bossé sur l’EP ?

À l’origine, ça devait être un projet trap, genre très énervé (rires). Et puis au fur et à mesure des heures au Goldstein Studio (merci à eux et à Johny Ola d’ailleurs), on a appris à se connaitre, y a une vraie amitié qui s’est créée. À force, je l’ai amené vers ce que j’aime en plus de la trap, comme sur le morceau “Origine” ou “Danse avec les ombres”, lui m’a amené vers son univers et on a tenté des trucs de fou ! Et puis voilà, Drapeau Noir c’est vraiment nous deux. C’est un EP qui s’est fait au fur et à mesure. On avait enregistré presque 20 sons pour en garder seulement 9 ! On prévoit beaucoup de choses pour la suite ensemble. On veut rouler en duo pour longtemps tout en continuant à bosser de notre côté aussi avec d’autres gars de notre entourage !

Si tu pouvais bosser avec l’artiste de ton choix, ce serait qui ?

Un artiste avec qui travailler c’est dur… Forcément se retrouver en studio avec soit Flume soit Kanye justement, ça serait une dinguerie ultime. Mais sinon plus proche de nous j’aimerai beaucoup me retrouver en studio avec Myth Syzer et/où Ikaz Boy pour analyser tout ce qui se passe dans ces zones d’expérimentations ! Et en rappeur j’ai pas vraiment d’idée unique, mais y a beaucoup de mecs que je kiffe avec qui j’aimerais bosser. Avec mon groupe Itzama (à la prod de “Drapeau noir” et “Danse avec les ombres”) on travaille sur un projet comme ça justement !

Et pour finir, quelle est ta paire de sneakers préférée ?

Je suis pas de ouf dans le sneakers jeu, mais je dirais une bonne grosse Puma Suede pour le confort !

Merci à Majeur-Mineur de nous avoir accordé cet entretien. On a kiffé Drapeau Noir, et on a hâte de découvrir ce que nous proposera le duo par la suite !

Propos recueillis par Lucas Avril.