TOP 50 des meilleurs albums de rap français sortis entre 2000 et 2009 TOP 50 des meilleurs albums de rap français sortis entre 2000 et 2009

Les TOP 2HIF

TOP 50 des meilleurs albums de rap français sortis entre 2000 et 2009 (de 50 à 41)

Publié

le

“NTM, Solaar, IAM : c’est de l’antiquité”, nous connaissons tous cette punchline blasphématoire de Booba. Le rappeur du 9.2. rompt alors avec les vieilles idoles du rap français. Ils sont peu nombreux à avoir osé s’attaquer aux grands anciens du mouvement. Les artistes hip hop de l’hexagone ont toujours montré un grand respect aux patriarches. Les années passent, le rap évolue, et beaucoup voient dans la période que nous vivons une nouvelle époque glorieuse du rap. Il aurait connu un âge d’or dans les années 1990 et une nouvelle grande génération depuis 2015. Et les années 2000? Un trou noir dans la galaxie hip hop? Le passage entre les années 1990 et 2000 est considéré comme un tournant dans le rap français. Le bon rap aurait dès lors disparu, un passage à l’âge de pierre, une chute qualitative vertigineuse. Les albums des nineties sont érigés en religion inattaquable, le rap serait obligatoirement mieux avant. Ce détestable “avant” se réfère aux disques sortis entre la fondatrice compilation “Rapattitude” et “Le Code de l’Honneur” dévoilé en décembre 1999. Ces projets dominent la traditionnelle et incontestable hiérarchie du rap tricolore. Notre démarche vous permettra de voir autrement cette période souvent décriée. Il parlera aux natifs des années 1990 dont l’adolescence a été bercée par Rohff, Diam’s, Booba ou Sefyu… Retour sur les 50 meilleurs albums de rap français sortis entre 2000 et 2009.

Vous pouvez écouter l’album en cliquant sur la pochette.

50. Patate de forain – Seth Gueko

La tête d’affiche du label Néochrome n’en est pas à son coup d’essai lorsqu’il sort Patate de Forain. Il commence sa carrière à la fin des années 1990. Après quelques apparitions réussies, Seth Gueko se fait un nom avec la Mixtape Barillet Plein sorti en 2005. Sur ce projet, le rappeur du Val d’Oise s’entoure de rappeurs confirmés et en devenir comme Sinik, Sefyu, Alibi Montana, Alpha 5.20, Salif ou encore Al K-pote. Le Street Album Patate de Forain débarque dans les bacs le 5 mars 2007 sous son label historique. Le titre était déjà celui d’un morceau en featuring avec Sefyu, l’expression “patate de forain” est rentrée dans le vocabulaire courant. Le rappeur propose à son public 18 titres bourrés de punchlines crues, d’une touche d’humour et toujours cette voix rocailleuse si singulière. Il faut retenir de ce disque des morceaux comme “Le fils de Jacques Mess” et “Destins croisés”, les collaborations avec Rim-K et Despo Rutti. Seth Gueko est un artiste emblématique des années 2000, son vocabulaire et son élocution font de lui un rappeur spécial dans le spectre du mouvement.

49. Perdu d’avance – Orelsan

Premier album et premier disque de platine pour le génial Orelsan. L’album Perdu d’avance atteint la vingtième place du classement des ventes en France. Le projet sera porté par le titre “Changement” qui sera clippé en Basse-Normandie. Un morceau sur les incompréhensions entre les générations et les dérives de la sienne. Skread compose toute la musique des 14 titres. En dessous du niveau du merveilleux Le Chant des Sirènes, il n’en demeure pas moins très bon album. Les chansons d’Orelsan sont des chroniques réalistes du désespérant quotidien des jeunes français. Ce projet pose les bases de l’extraordinaire carrière du normand. Qui n’a pas chantonné la fameuse : “nous on s’en bat les couilles de se que disent les gens”. Orelsan parle à tout l’hexagone. L’écoute de “Pour le pire” nous fera toujours sourire, il dit à haute voix ce qu’il se passe dans nos têtes quand nous draguions dans la cour de récréation du lycée. Peu importe que les mots d’Aurélien Cotentin soient rappés ou chantés, ils sont toujours intelligents. Dans “Jimmy Punchline”, morceau indispensable de sa discographie, il dit s’en branler des Victoires de la Musique… Douce ironie du sort après sa consécration lors de la dernière cérémonie. Dès cet album, cet artiste incroyable trouble l’équilibre du rap français, il secoue les codes. Non, le rap n’est pas la chasse gardée des jeunes des banlieues difficiles.

48. C’est toujours pour ceux qui savent – Tandem

L’unique album du célèbre duo d’Aubervilliers est un disque phare des années 2000. Il atteint la quinzième position du Top album durant sa première semaine d’exploitation. Le groupe écrit et compose l’intégralité des 17 morceaux. Le slogan “J’baiserai la France jusqu’à c’qu’elle m’aime” issu du morceau “93 Hardcore” accompagnera les émeutes de la fin d’année 2005. Déjà présent sur la Mixtape Tandematique Modéle Vol.1 sorti en 2004, le titre sera l’hymne d’une génération issue ou non de la Seine-Saint-Denis. L’album était initialement sorti dans les bacs au mois de février, il sera réédité avec un DVD pendant cette période de tensions. Mac Tyer et Mac Kregor seront dans le viseur de la droite et de l’extrême droite françaises, ces représentants du peuple qui ne comprendront jamais rien au rap. Ils sont à l’origine de la fameuse trilogie: “Un jour comme un autre”, “Frères ennemis” et “Le Jugement” qui sont le cœur battant du projet. Le visionnage des clips de La Trilogie est une obligation et pas seulement pour la folle liste de guests. La rue de Tandem ressemble à celle du Doc Gynéco, de 1996 à 2005 peu de choses ont changé du 18ème au 93. Du Suprême NTM à Tandem, la Seine-Saint-Denis sera pour l’éternité un merveilleux vivier du rap. Porte drapeau d’une “génération sans repère”, Tandem est un groupe symbole des années 2000.

47. Poétiquement correct – Dany Dan

Le génie des mots issu du groupe Les Sages Poètes de la Rue sort son premier et unique album solo en 2006. Faut-il vraiment présenté Monsieur Daniel Lakoué, figure centrale du rap étiqueté 92 des années 1990. Le trio emblématique des Hauts-de-Seine ont une discographie incroyable. Elle s’est d’ailleurs enrichie de l’album “Art contemporain” sorti récemment. La famille de Boulogne ne s’est jamais réellement séparée malgré des projets en solo. Zoxea n’a pas attendu aussi longtemps pour lancer sa carrière solo, il sortira son premier album en 1999. Maître de la figure de style et pape de la punchline, Dany Dan influencera toute une génération de rappeurs. Le projet Poétiquement correct succède à plusieurs Mixtapes sorties entre 2003 et 2004 sur son label Disques Durs. Le projet n’est pas un album hors de son époque, Monsieur Lakoué n’est pas resté bloqué dans la décennie précédente. La punchline: “T’as rien à faire sur terre gars, à part te pavaner, ta mère aurait dû mettre une capote ou t’avaler” est l’une des plus marquantes de l’histoire du rap français . Les titres “Jamais dire jamais” et “Sunshine” sont les pépites à écouter absolument, mais lancez-vous sur la dégustation de tout l’album, vous allez vous régaler. Le bémol de la carrière de Dany Dan est qu’il demeurera malheureusement toujours le rappeur préféré des rappeurs, un artiste à analyser, à décortiquer pour apprendre à mieux rapper. Un modèle pour les rappeurs mais pas un nom qui sonne dans l’oreille du grand public.

46. Bâtards sensibles – TTC

TTC est un groupe de Hip-Hop français originaire de Paris et formé dans les années 1990. Il n’existe plus officiellement depuis 2013. TTC est un groupe à part dans l’univers du Hip-Hop français, il se différencie par des production très électroniques. TTC est une boule de bowling lancée sur les quilles des codes traditionnels du mouvement. TTC est un groupe innovant, un vent de fraîcheur apporté notamment avec l’album Bâtards sensibles. Le trio est hyper productif, ils ont déjà sorti pas moins de sept projets avant l’album, ce disque phare de leur carrière. L’album est nommé lors des Victoires de la musique, ils seront en compétition avec Rohff, Passi et Nadya. Nous vous laissons deviner qui remportera le prix… Il sort sous le label indépendant et anticonformiste britannique Big Dada. Les amoureux de la scène alternative connaissent parfaitement les groupes qui sont passés par cette maison. Tido Berman, Teki Latex et Cuizinier forment une équipe solide pour la production de cet album: Tacteel, Para One ainsi que Orgasmic. La pochette de l’album est sublime, son contenu fait voyager dans un univers parallèle. Il sera proposé en double CD avec dans le second les versions instrumentales. Attention à ne pas réduire ce projet au tube “Dans le club”, il est très bon et sera clippé mais Bâtards sensibles contient d’autres perles à découvrir.

45. Aller-retour – La Fouine

La Fouine a signé avec le titre “Comme en 96” un retour au sommet de son art. Aller-retour est le deuxième album du rappeur originaire de Trappes dans les Yvelines. Il est disponible à la vente le 12 mars 2007. Il sera certifié disque d’or avec plus de 100.000 exemplaires vendus. La vague de succès du tube “Qui peut me stopper?” entraînera la réussite du projet. Deux autres morceaux feront de La Fouine un acteur central du fameux jeu, il s’agit des collaborations avec Booba et Amel Bent. Sur le titre “Je regarde là-haut”, il rend hommage à sa mère décédée quelques années auparavant. Le rappeur propose plusieurs morceaux très personnels à son public. L’écoute du morceau “Drôle de parcours”, avec cette fin triste sur un morceau pourtant rappé sur un air jovial, est un plaisir. Souvent moqué, affaibli par sa guerre avec Booba, La Fouine mérite une réhabilitation discographique. Il a marqué son époque et une génération d’amoureux du rap avec Aller-retour et Mes repères. Son premier album très West Coast, Bourré au son, principalement réalisé par Animalsons, sonne limite old school lors d’une écoute actuelle. Est-ce possible de juger un artiste seulement pour sa musique ? Une question polémique et sans réponse. Penchons vers le “oui” et saluons La Fouine pour sa place méritée dans ce classement.

44. La main sur le coeur – Sinik

Quel est le meilleur album de Sinik ? Petit rappel avant de prendre votre décision : le rappeur des Ulis a sorti six albums studio entre 2005 et 2015. La période dorée de sa carrière se situe clairement entre 2005 et 2007 ; les puristes parleront des projets Malsain et Artiste triste… mais ils ne sont pas des albums ; nous éliminons donc les trois derniers Ballon d’or, La plume et le poignard et Immortel II. De son album Le Toit du monde nous pouvons ressortir les titres “De tout là-haut” et “Je réalise” en duo avec la pop star James Blunt, mais il ne s’agit pas du sommet de sa carrière. La finale se jouera donc entre La main sur le coeur et Sang froid sortis à une année d’intervalle. Notre cœur balance mais nous avons finalement choisi de mettre son premier album à la 44ème place. Sinik est un pur rappeur des années 2000 avec le style vestimentaire et les productions très ancrés dans son temps. L’album sort sous le label Warner. Il ne manque pas de tubes qui seront très présents dans les rotations des radios : l’autobiographique “Une époque formidable”, “D3.3.2.” où il raconte son incarcération mais aussi les collaborations avec Diam’s et Zoxea. Certifié disque de platine avec plus de 200.000 exemplaires vendus, il sera une sortie phare de 2005.

43. Le poisson rouge – Disiz La Peste

77 minutes pour un premier album composé de 20 titres, projet ambitieux mais réussi pour le jeune Sérigne M’Baye Gueye. L’inspecteur le plus célèbre de l’histoire du rap a une carrière riche de 11 projets. Le poisson rouge fait donc office de fondation à cette incroyable carrière. À l’époque où les gens achetaient encore des singles à la Fnac ou au rayon culturel de Carrefour, il réussit à vendre 500.000 exemplaires du génial “J’pète les plombs”. Ce single est inspiré par le film Falling Down de Joel Schumacher avec le génial Michael Douglas. Il avait auparavant contribué à la bande original du film Taxi 2. Si vous êtes des consommateurs rapide de musique, nous vous recommandons l’écoute des pistes 8 et 17 (les vrais connaissent les titres). Si vous êtes un consommateur qui écoute un album comme il déguste un bon plat alors prenez le temps de découvrir ou redécouvrir ce disque. La décennie débute avec le talent de Disiz La Peste, les autres rappeurs parviendront-ils à maintenir le niveau ? Il atteindra la cinquième place du top vente, une performance rare pour un débutant. Mention spéciale à JMdee, le DJ qui a produit la majorité du projet. La pochette de l’album est plus qu’original, Disiz habillé en rouge avec un petit placement de produit pour New Balance, tendant un mini micro à un poisson rouge nageant dans un verre posé sur un sol rempli de bris de verre. Ce projet fera entrer La Peste dans le game par la grande porte, il pèse aujourd’hui onze album. Respect.

42. HLM Rezidants – Dicidens

Cet album est surement le moins connu par le grand public de notre Top 50 et cela est regrettable. Le groupe Dicidens est né en 1996, il est composé de trois membres Nessbeal, Zesau et Koryaz. Ils sortiront trois EPs avant la consécration avec l’album HLM Rezidants. Il faut remonter en 1997 pour trouver la trace du premier single du trio intitulé “Les sales gosses”. L’album est enregistré entre 1999 et 2000 mais devra attendre 2004 avant de sortir dans les bacs. Ce projet est très teinté années 1990. Au niveau des collaborations, le titre “De larmes et de sang” avec Lunatic est un immense classique du rap français. DJ Scar est à l’origine de l’instru du titre. Booba est également présent sur le morceau “Sans Ratures”. Ils rencontreront Lunatic par l’intermédiaire du producteur Géraldo, Nessbeal rejoindra par la suite l’équipe du 92i. L’album est sombre dans la lignée de Mauvais Œil, ils rappent avec la rage de jeunes issus de l’immigration. Mention spéciale pour le titre “Jeunes mais déjà essoufflés”. Un grand album qui sent bon les halls et les années 1990. Il a souffert du temps qu’il a mis à sortir, près de quatre ans après la sortie du Maxi De larmes et de sang qui avait annoncé l’albumNessbeal entamera ensuite une carrière respectable mais frustrante, La Mélodie des briques ainsi que Rois sans couronne seront salués par la critique sans pour autant atteindre un très large public. En 2010, il sortira NE2S avec la pépite “À chaque jour suffit sa peine”.

41. Qui suis-je? – Sefyu

Sefyu est un rappeur déterminant de la décennie 2000. Le natif du quartier de la Goutte d’Or à Paris commence à se faire un nom en posant sur le morceau “Code 187 “présent sur La Fierté des nôtres de Rohff. Ses trois albums feront de lui un artiste respecté par tous. Son meilleur projet s’intitule Qui suis-je?, il fut omniprésent dans les playlists lors de l’année 2006. L’album s’ouvre avec une introduction où l’artiste rappe sur des chœurs d’enfants, il annonce s’adresser à tous les jeunes. Cette introduction est un morceau à part entière du projet, le style Sefyu est déjà très prononcé. Les thèmes de l’album y sont présents, il dénonce les embrouilles entre les quartiers français, en énumérant des villes où des affrontements ont eu lieu entre cités. Sefyu prononce avec insistance les dernières syllables des mots qui clôturent ses phrases, il dit “basket-eh”, cette façon de rapper le suivra toute sa carrière. L’album se veut une description sans tabou: “l’insécurité un fond de commerce tant qu’ils ne veulent pas qu’on se casse”. Sefyu est le maître de l’allitération, ce savoir faire sera sa force toute sa carrière. Les titres “Sénégalo ruskov” et “La vie qui va avec” sont des pièces maîtresses du rap de cette époque, dans “La légende” il dénonce les clichés sur les minorités en France. L’hymne contre le racisme “Noir et blanc” marquera les esprits, Lilian Thuram participera d’ailleurs au clip. Des productions fortes, des textes forts, un rappeur à la voix puissante et porteuse de messages : un album dont on ne se lasse pas.

Découvrez la suite du classement, de la 40ème place à la 31ème.